France
URL courte
Par
Attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo (18)
445
S'abonner

Les enquêteurs du parquet national antiterroriste s’intéressent à une éventuelle vidéo de revendication enregistrée par l’auteur de l’attaque survenue près des locaux de Charlie Hebdo à Paris, rapporte Le Point. L’homme se serait filmé pour annoncer son geste et exprimer sa colère contre la republication des caricatures de Mahomet.

Les informations sur l’existence d’une vidéo de plusieurs minutes dans laquelle l’auteur de l’attaque au hachoir à Paris se met en scène, revendique son action et provenant de sources proches de l’enquête se multiplient. Comme le rapporte Le Point qui cite ses sources, les enquêteurs sont intrigués par une séquence dont l’authentification est encore en cours et qui a circulé sur les réseaux sociaux.

S’il ne s’agit pas d’une allégeance à une quelconque organisation terroriste, les images montrent néanmoins le suspect évoquer la future attaque.

«On le voit en train de pleurer, de chanter, il assume son geste par anticipation en évoquant la republication des caricatures, c'est une sorte de manifeste, il annonce son passage à l'acte, mais ce n'est pas une allégeance à une organisation», explique une source citée par Le Point.

Pour sa part, BFM TV explique que dans l’enregistrement la personne s’exprime en ourdou, la langue officielle du Pakistan.

En colère contre les caricatures

Dans la vidéo, l’homme se présente comme «Zaheer Hassan Mehmood» et se dit «ému» de la republication des caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo.

 Il annonce encore vouloir «les condamner» à la date du vendredi 25 septembre, jour où s’est produite l’attaque, indique pour sa part l’AFP.

Le principal suspect de l’attaque survenue le 25 septembre à Paris est un individu de 18 ans né au Pakistan, ni fiché S ni connu des services de police ou de renseignement, a annoncé une source proche de l’enquête à l’AFP ce samedi. Il avait cependant fait l’objet d’un rappel à la loi pour port d'arme de catégorie D. Il a reconnu les faits en garde à vue.

Son geste a blessé deux journalistes qui ont dû être hospitalisés. L’attaque a eu lieu près des anciens locaux de Charlie Hebdo, alors que se déroule à cette heure le procès des terroristes ayant attaqué l’hebdomadaire en 2015. Selon les informations révélées par une source proche de l’enquête au Parisien, il croyait «être chez Charlie et que les gens qu'il attaquait étaient du journal satirique».

Dossier:
Attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo (18)

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Opération de police à Lyon Part-Dieu, une femme a menacé de se faire exploser
Tags:
caricature, islamisme, Charlie Hebdo, terrorisme, attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook