France
URL courte
Par
4515
S'abonner

Un médecin généraliste a été condamné pour deux agressions sexuelles au Mans. L’une d’entre elles a eu lieu sur une patiente handicapée, éprouvant des difficultés à parler. L’accusé a nié les faits lors de l’audience.

Le tribunal de grande instance du Mans a condamné un médecin généraliste à 18 mois de prison avec sursis pour deux agressions sexuelles, rapporte France Bleu. 

Les faits qui lui sont reprochés remontent à avril 2015 et décembre 2016.

Lors d’une première agression, ce praticien de 55 ans s’en est pris à une patiente qui se plaignait de douleurs à la poitrine, après un accouchement. Le médecin lui a alors conseillé de vider son sein. Mais le nouveau-né, présent lors de la consultation, n’était pas décidé à téter. Le praticien aurait alors éteint la lumière et tété lui-même le sein de sa patiente, tout en lui caressant le bas-ventre.

Agression d’une handicapée

La seconde agression sexuelle visait une handicapée, ayant des difficultés à s’exprimer. Après une palpation mammaire, le médecin généraliste a sorti son sexe en érection et l’a posé dans la main de sa victime, est-il indiqué.

Devant la cour, l’accusé a nié ces faits, parlant d’une simple palpation mammaire. Il avait déjà été radié de l’Ordre des médecins pendant deux ans, avant de reprendre son travail en juin 2019. Exerçant depuis 25 ans, il n’avait à ce jour jamais fait l’objet de condamnation.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
seins, justice, le Mans, agressions sexuelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook