France
URL courte
Par
2187
S'abonner

Les nationalistes ont remporté une victoire historique le 27 septembre avec l’élection de Paulu Santu Parigi en tant que sénateur de la Haute-Corse. Après de nombreuses années de combat politique, c’est le premier nationaliste corse à siéger au palais du Luxembourg.

Paulu Santu Parigi, nationaliste et maire de la petite commune Santa-Lucia-di-Mercurio (en Haute-Corse), a fait son entrée au palais du Luxembourg à l’issue des élections sénatoriales du 27 septembre.

«C’est un moment important, fort au plan politique et symbolique puisque, pour la première fois, la Corse aura un sénateur nationaliste», a commenté Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse qui a soutenu M.Parigi.

Élu à 328 voix, il siégera au Sénat aux côtés de Jean-Jacques Panunzi, sénateur des Républicains de Corse-du-Sud. 
Paulu Santu Parigi a salué la confiance qui lui avait été accordée:

«Je viendrai en soutien à ce qui est proposé par nos députés mais il y a aussi le dernier gros dossier de la mandature Macron, la loi de décentralisation, il va falloir s’atteler et travailler fermement».

Il a ajouté qu’il ne s’agissait pas seulement de «l’élection d’un nationaliste mais aussi d’un homme de terrain accompagné par les voix nationalistes».

Depuis 2001, Paulu Santu Parigi est maire de Santa-Lucia-di-Mercurio, petite commune de 110 habitants, mais également vice-président de la Communauté de communes du centre Corse (la plus grosse intercommunalité de l'île) et conseiller territorial à l'Assemblée de Corse.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
Corse, France, élections, Sénat français, sénateur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook