France
URL courte
Par
14867
S'abonner

Un chauffard a refusé d’obtempérer lors d’un contrôle routier à Dijon et a heurté un gendarme et un policier. Ce dernier s’est vu prescrire 10 jours d’ITT. Le suspect était en état d’ivresse et conduisait sans permis.

Les forces de l’ordre ont été prises à partie par un chauffard à Dijon après le refus de ce dernier d’obtempérer, a déclaré sur Twitter le procureur du chef-lieu.

Les gendarmes et les policiers sont en effet partis à la poursuite d’un conducteur qui avait refusé de se laisser interpeller «suite à de nombreuses infractions du code de la route». Après cela, le chauffard a d’abord fait demi-tour pour percuter une voiture de police. Les forces de l’ordre ont alors dépassé le conducteur en tort, pour le forcer à ralentir. Ce dernier a de nouveau heurté un véhicule de police, avant de finalement stopper sa course.

Les agents se sont approchés à pied pour couper le contact dans l’habitacle du suspect. Mais celui-ci a enclenché la marche arrière, fauchant un gendarme et le traînant sur plusieurs mètres. Il a également touché par deux fois un autre policier, le blessant à la main.

Ivre et sans permis

Le chauffard a finalement pu être appréhendé. En état d’ivresse, il a d’abord été placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue. Après vérification, il s’est avéré qu’il conduisait sans permis.

Le policier touché à la main s’est vu prescrire 10 jours d’ITT (Incapacité totale de travail). La permanence du procureur se montrera «particulièrement attentive» sur les suites à donner à ce dossier, a annoncé le procureur de Dijon sur Twitter.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
ivresse, Dijon, gendarmes, conducteur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook