France
URL courte
Par
3735201
S'abonner

Les images de vidéosurveillance n’ont montré aucune agression suite à la plainte d'une étudiante qui a déclaré en septembre avoir été insultée et frappée pour sa jupe à Strasbourg, relate BFM TV.

L’enquête suit son cours à Strasbourg où une étudiante a déposé plainte le 20 septembre affirmant qu’elle avait été agressée et insultée par trois hommes parce qu'elle portait une jupe. Selon les informations de BFM TV, ces accusations sont mises en doute par les enquêteurs en raison des images de vidéosurveillance.

Plus de 40 heures de vidéos

Après avoir étudié plus de 40 heures de vidéos de 26 caméras de surveillance de la ville, l’enquête n’a trouvé aucune trace d'agression.

Selon l'étudiante, celle-ci a eu lieu en pleine rue le 18 septembre.

«Je marchais en regardant une vidéo sur mon téléphone et là, un des trois hommes a dit "regarde cette pute avec la jupe". Un autre me lance "baisse les yeux salope". Deux d'entre eux m'ont attrapée par les bras, le troisième m'a mis un coup dans l'œil droit», racontait-elle cinq jours plus tard sur BFM TV.

Aux enquêteurs, elle décrit une scène qui s’est déroulée devant une quinzaine de témoins, mais aucun ne s'est manifesté auprès de la police pour accréditer ses dires. Et sur les lieux, elle a été incapable de montrer précisément où les faits se sont produits.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Sans la France, la Russie rend hommage à 155 soldats de Napoléon III en Crimée
Tags:
Strasbourg, port de jupes, jupe, agressions sexuelles, agression
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook