France
URL courte
Par
Attaque d'un commissariat à Champigny-sur-Marne (7)
8355201
S'abonner

Nouvelle attaque massive contre les forces de l'ordre. Selon une information d’Europe 1, le commissariat de Champigny-sur-Marne a été assailli avec des barres de fer et des mortiers d'artifice dans la nuit du 10 au 11 octobre. Sans faire de blessés, plusieurs véhicules ont été toutefois dégradés et plusieurs vitres ont été brisées.

Alors que deux policiers faisaient une pause cigarette à l'extérieur du commissariat de Champigny-sur-Marne, plusieurs personnes sont venues dans la nuit du 10 au 11 octobre attaquer le bâtiment, rapporte Europe 1.

​Comme l’a révélé le syndicat Alliance à la radio, une quarantaine de personnes ont tenté de briser la vitre blindée de la porte d'entrée à coups de barre de fer. Elles ont également allumé des feux de poubelles à proximité du commissariat et ont attaqué le bâtiment avec des mortiers d'artifice.

Les délégués Unité SGP Police FO ont toutefois indiqué à Sputnik que le nombre d'agresseurs s'élevait à environ 50 personnes, et transmis plusieurs photos témoignant de la brutalité de l'attaque.

​Les deux policiers qui étaient devant l'établissement ont réussi à se réfugier dans le sas de sécurité sans être blessés. Deux voitures de police et trois véhicules saisis pour enquête ont été toutefois dégradés et plusieurs vitres du bâtiment ont été brisées.

​Le commissariat de Champigny sur Marne avait déjà été attaqué dans la nuit du 22 ou 23 avril dernier.

Dossier:
Attaque d'un commissariat à Champigny-sur-Marne (7)

Lire aussi:

«Pas de ministres, pas d’hommes politiques»: Pierre-Jean Chalençon s’explique après sa garde à vue
«On n’a pas été écouté»: un réanimateur fait la leçon à Jean Castex
Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
Tags:
feu d'artifice, tir au mortier, attaque, commissariat, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook