France
URL courte
Par
174931
S'abonner

Face à quelque 300 à 400 personnes, dont à peine «la moitié était masquée», l’humoriste Dieudonné a appelé ceux qui étaient porteurs «du virus asiatique» à aller «au commissariat afin de contaminer les fonctionnaires de police». Une enquête a été ouverte pour non-respect du protocole sanitaire lors du rassemblement.

Dans une vidéo filmée en plein spectacle de l’humoriste controversé Dieudonné en Meurthe-et-Moselle, il est possible de l’entendre dire qu’il appelle tous ceux qui sont atteints «du virus asiatique» à se rendre «au commissariat» pour contaminer les policiers.

En effet, le rassemblement qui s’est déroulé le 9 octobre dans l’ancienne scierie de la commune de Favières a réuni plusieurs centaines de personnes, a précisé auprès de l’AFP la maire de ce village, Valérie Hoffmann. D’après elle, le spectacle a rassemblé près de 300 à 400 personnes. À peine «la moitié était masquée».

Enquête ouverte

La préfecture de Meurthe-et-Moselle a précisé auprès du quotidien Républicain Lorrain qu’une «enquête de gendarmerie va être ouverte» à l’issue du rassemblement:

«Le rassemblement était hors cadre. Le lieu d’accueil n’est pas une salle de spectacle et ne permet pas d’assurer le protocole sanitaire. Nous allons étudier quelles sont les voies légales pour verbaliser».

Comme l’a précisé le quotidien, un dispositif de régulation des flux, ainsi que des contrôles d’alcoolémie à la suite du spectacle en question avaient été déployés.

Situation épidémique en France

Depuis le 10 octobre, Lille, Grenoble, Saint-Étienne et Lyon sont passées en alerte maximale en raison de la propagation du Covid-19 en France. Ces quatre villes ont ainsi rejoint Marseille, la Guadeloupe et Paris, déjà placées dans cette catégorie à cause du nombre d'infections par le coronavirus. Le 11 octobre, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en France en 24 heures a atteint 26.896, contre un peu plus de 20.000 la veille, selon l'agence Santé publique France.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Opération de police à Lyon Part-Dieu, une femme a menacé de se faire exploser
Tags:
police, virus, masques, Covid-19, spectacle, Dieudonné M'Bala M'Bala
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook