France
URL courte
Par
2730117
S'abonner

En France aussi bien qu’en Europe en général, les gens n’ont pas d’ailleurs, ils sont «enfermés», estime l’acteur Gérard Depardieu dans une interview à Sept à Huit. Pour lui, les migrants devraient être vus comme une chance pour le pays.

De passage dans Sept à Huit sur TF1, Gérard Depardieu a abordé plusieurs sujets, notamment celui des migrants et de leur place dans la société. Interrogé sur la phrase extraite de son livre Ailleurs paru au Cherche midi, «La seule chose qui me donne encore espoir en la France ce sont les migrants», il a confirmé ses propos et précisé sa pensée: «Les migrants, ils vont ailleurs».

À la question de la journaliste Audrey Crespo-Mara de savoir s’ils devaient être vus comme l’avenir de la France, l’acteur a répondu par l’affirmative: «Ils devraient l’être bien sûr!».

​Et de rappeler que la France, en tant que pays des droits de l’Homme, a toujours accueilli les migrants. Or, actuellement, «ils font le contraire».

«Ils vont faire des murs maintenant, comme l’autre là-bas, Trump. […] Ce n'est pas être vivant que de faire des murs», argumente-t-il.

La France qui déprime?

Selon l’acteur, la France est «triste» depuis «un bout de temps», mais pas qu’elle, l’Europe aussi.

«Les gens n’ont plus d’ailleurs», juge-t-il en conclusion.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Tags:
migrants, Gérard Depardieu
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook