France
URL courte
Par
12728
S'abonner

C’est à la suite de l’intervention des autorités chinoises que le musée d’Histoire de Nantes a reporté de plusieurs années une exposition sur l'histoire de Gengis Khan et l'Empire mongol, a déclaré son directeur, Bertrand Guillet.

L’exposition sur Gengis Khan et l’empire mongol prévue par le musée d’Histoire de Nantes pour ce mois d’octobre, et reportée une première fois au premier trimestre 2021 en raison de la crise sanitaire, a été repoussée une nouvelle fois à 2024.

«Nous sommes aujourd’hui contraints de reporter cette exposition en octobre 2024 en raison du durcissement, cet été, de la position du gouvernement chinois à l’encontre de la minorité mongole», a expliqué Bertrand Guillet, le directeur du musée, dans un communiqué.

Il a précisé que ce durcissement avait d’abord eu pour effet une injonction des autorités centrales chinoises à faire disparaître de l’exposition des éléments de vocabulaire, comme les mots «Gengis Khan», «empire» et «mongol». Par la suite, une annonce de modification du contenu de l’exposition a été formulée, accompagnée d’une demande de contrôle de l’ensemble des productions (textes, cartographies, catalogue, communication).

Le nouveau synopsis proposé, écrit par le bureau du patrimoine de Pékin, a été perçu par le musée de Nantes comme «une censure à l’égard du projet initial».

Le projet sera développé

Bertrand Guillet précise que la production a été suspendue «au nom des valeurs humaines, scientifiques et déontologiques».

Toutefois, «le projet n’est pas pour autant terminé car nous nous engageons à reconstruire, en conservant le premier synopsis, une nouvelle exposition nourrie de collections européennes et américaines», a-t-il ajouté pour conclure.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
Genghis Khan, exposition, musée, France, Nantes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook