France
URL courte
Par
27631
S'abonner

Bien que Sanofi soit encore en phase 2 des essais cliniques du vaccin contre le coronavirus, le groupe espère lancer en milieu d'année prochaine sa production, avant même la fin de la phase 3. Comme l’a révélé sur franceinfo son président Olivier Bogillot, si les résultats sont bons, cela permettra de gagner du temps.

Dans une interview accordée ce mardi 13 octobre à franceinfo, le président de Sanofi assure que le groupe pharmaceutique «accélère tout» pour pouvoir proposer un vaccin contre le Covid-19 en milieu d'année prochaine.

«Si le vaccin est efficace et qu'il est sûr, oui, l'année prochaine, en mi-année, les Français pourront se faire vacciner», assure-t-il.

Olivier Bogillot précise que la production du vaccin pourrait commencer sans même attendre les résultats de la phase 3 qui seront disponibles en avril-mai.

«C'est-à-dire qu'on va lancer la production avant même d'avoir les résultats de la phase 3. Tout simplement parce qu'une fois qu'on aura les résultats de la phase 3, s'ils sont bons, on aura gagné au moins ce temps-là pour pouvoir mettre à disposition le vaccin», explique-t-il.

Des essais déjà suspendus

Johnson & Johnson a annoncé lundi 12 octobre avoir mis en «pause» les essais cliniques de son vaccin potentiel contre le Covid-19 à cause d'une maladie non expliquée contractée par l'un des participants.

Cette annonce survient après une démarche similaire du groupe suédo-britannique AstraZeneca qui a suspendu en septembre les essais à grande échelle de son vaccin expérimental.

Vaccins russes contre le Covid-19

La Russie a enregistré en août le premier vaccin contre le coronavirus au monde, le Spoutnik V. Il a été développé par le centre Gamaleïa et est produit conjointement avec le Fonds d'investissements directs russe. Le vaccin basé sur le vecteur adénoviral humain comprend deux injections administrées à trois semaines d’écart.

En outre, les tests post-enregistrement du deuxième vaccin anti-Covid EpiVacCorona développé par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor commenceront en novembre ou décembre. Selon la responsable de l’agence sanitaire russe, ce vaccin sera avant tout proposé aux personnes âgées et atteintes de maladies chroniques car le remède est synthétique et ne contient pas de fragments de virus.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
Covid-19, vaccin, France, Sanofi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook