France
URL courte
Par
7033246
S'abonner

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19 en France, le Président a annoncé, lors d'une interview à TF1 et France 2, décréter un couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles, de 21h00 à 6h00 à partir du 17 octobre.

Emmanuel Macron a décrété un couvre-feu en Île-de-France, «où le virus circule très activement», et dans huit métropoles entre 21h00 et 06h00 pour au moins quatre semaines pour «freiner la diffusion du virus». Le couvre-feu «commencera à partir de ce samedi 00h00», a-t-il noté.

«Le couvre-feu est une mesure qui est pertinente. On en a vu la pertinence très concrètement en Guyane », a-t-il fait remarquer.

Les métropoles concernées sont Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Rouen et Saint-Étienne, a précisé Emmanuel Macron.

«Le ralentissement des contacts sociaux, c’est ce qui nous a permis d’être efficaces en Mayenne, c’est ce qui nous a permis d’être efficaces en Guadeloupe qui a été très durement touchée», a-t-il encore indiqué.

Le non-respect du couvre-feu sera passible d’une amende de 135 euros, en cas de récidive, le montant sera porté à 1.500 euros, a-t-il poursuivi. Des dérogations seront accordées notamment à ceux qui «rentrent du travail après 21h00 ou qui travaillent de nuit», a encore souligné le Président.

Pas de restrictions des transports

Par ailleurs, Emmanuel Macron a déclaré qu'il n'était pas prévu d’instaurer des restrictions entre les régions, ajoutant que ces mesures n'empêcheraient personne de partir en vacances de la Toussaint.

«Il n'y aura pas de restrictions des transports», a-t-il affirmé.

Le Président a ajouté que la mesure serait étendue jusqu'au 1er décembre en cas d'autorisation du parlement.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
couvre-feu, épidémie, Covid-19, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook