France
URL courte
Par
3123
S'abonner

Le Point publie une lettre du président de l’Assemblée nationale envoyée au garde des Sceaux à propos de l’affaire Thierry Solère, député mis en examen pour fraude fiscale. Richard Ferrand semble y prendre le parti du parlementaire et joint à son courrier un document sur la directrice de cabinet d’Éric Dupond-Moretti.

Selon Le Point, Richard Ferrand a envoyé une lettre à Éric Dupond-Moretti à propos de l’affaire Solère.

Une affaire qui a trait au député LREM Thierry Solère, mis en examen en octobre 2019, pour fraude fiscale, trafic d'influence et détournement de fonds publics. Sous le coup d’une levée de son immunité parlementaire, le député a toujours estimé que la procédure avait été menée sur la base de fausses informations. Il accuse les magistrats d’avoir menti, notamment l’actuelle directrice de cabinet du garde des Sceaux, à l’époque procureure générale de la cour d'appel de Versailles, Véronique Malbec.

Début avril, Thierry Solère avait demandé une rétractation de sa levée d’immunité parlementaire.

C’est dans ce cadre que Richard Ferrand a écrit à Éric Dupond-Moretti. Dans son courrier, le président de l’Assemblée nationale semble prendre le parti du député LREM. Il précise que c’est seulement pour un «motif procédural» que la demande de rétractation de la levée d’immunité parlementaire demandée par Thierry Solère n’a pas pu aboutir, «et non sur le fondement des éléments factuels fournis par M.Solère à l'appui de sa demande».

Une directrice de cabinet en cause?

Selon Le Point, Richard Ferrand joint également à son courrier l’audition devant l'Assemblée de Véronique Malbec, à l’époque procureure générale de la cour d'appel de Versailles et aujourd'hui directrice de cabinet d’Éric Dupond-Moretti.

La magistrate avait transmis à l’Assemblée le document de demande de levée d’immunité parlementaire, contenant selon Thierry Solère des informations mensongères.

La démarche de Richard Ferrand vise-t-elle a appelé l’attention d’Éric Dupond-Moretti sur sa directrice de cabinet? Une inspection à l’encontre des magistrats accusés par Thierry Solère ne semble en tout cas pas à l’ordre du jour, selon Le Point.

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Tags:
immunité parlementaire, Richard Ferrand, Thierry Solère, justice, Eric Dupond-Moretti
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook