France
URL courte
Par
4125
S'abonner

Interrogé par le média Politicio, Jack Lang a précisé la nature d’un don de Jeffrey Epstein à une association gérée par ses proches. L’ancien ministre de la Culture évoque un financement pour un film.

Auprès du média Politico, Jack Lang s’est expliqué sur un don de Jeffrey Epstein à une association gérée par son entourage. La fondation de l’homme d’affaires américain avait en effet offert plus de 57.000 dollars (48.500 euros) à une association culturelle, dont le président, le trésorier et le secrétaire étaient tous collaborateurs ou amis de l'ancien ministre de la Culture. Ce transfert de fonds s’est fait un an avant l’arrestation du sulfureux milliardaire pour trafic sexuel de mineur.

Interrogé sur ce don, le seul jamais fait par Epstein a une entité française selon Politico, Jack Lang a répondu qu’il s’agissait de financer un film.

«Ce sont des gens qui lèvent de l'argent pour financer un film, c'est tout. Il est en train d'être finalisé, je crois», a ainsi précisé à Politico l’ancien ministre de François Mitterrand.

Une association en sommeil?

Le média américain a également interrogé la co-fondatrice de l’association, Sylvie Aubry, décrite comme «une amie de longue date de Jack Lang». Celle-ci indique ne pas être au courant du don d’Epstein mais confirme que l’association devait «produire un film sur la culture dans les années 1980 et 1990, ou quelque chose du genre».

Questionnée sur les activités courantes de la structure, Sylvie Aubry se montre plus évasive, déclarant n’avoir «pas de souvenir que l'association ait jamais été réellement active». L’association est pourtant domiciliée dans l’immeuble du XIVe arrondissement parisien où habite cette amie de Jack Lang, rapporte Politico.

Une simple connaissance

En 2019, Jack Lang avait déclaré à Franceinfo qu’il connaissait Jeffrey Epstein, l’ayant rencontré lors d'un dîner en l'honneur de Woody Allen en 2012, à Paris.

 Il avait précisé n’avoir déjeuné qu’une seule fois dans l’appartement de l’homme d’affaires, avenue Foch, décrivant une «personne charmante, courtoise et agréable».

L’ancien ministre de la Culture déclarait encore avoir remarqué qu’Epstein était «souvent accompagnée de jolies femmes», précisant cependant que celles-ci «n’étaient évidemment pas mineures». L’initiateur de la Fête de la musique a ajouté qu’il avait été sidéré d’apprendre toutes ces histoires à son sujet.

Arrêté en juillet 2019 et dans l’attente d’un procès pour trafic sexuel de mineurs, l’homme d’affaires Jeffrey Epstein avait été retrouvé pendu dans sa cellule un mois plus tard. Ses liens avec plusieurs personnalités politiques, notamment Bill Clinton, font toujours l’objet de controverses.

Lire aussi:

L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
suicide, pédophilie, mineurs, Jeffrey Epstein, Jack Lang
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook