France
URL courte
Par
172756
S'abonner

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a annoncé des poursuites pour diffamation contre Aurore Bergé et Zineb el-Rhazoui qui l’ont accusé d’avoir «participé à une campagne de harcèlement contre l’enseignant» victime d’une décapitation par un islamiste tchétchène.

Sur fond d’attentat de Conflans, le CCIF est accusé d’avoir participé au harcèlement de Samuel Paty, le professeur qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Le 17 octobre, l’ex-journaliste de Charlie Hebdo Zineb el-Rhazoui a réagi au tweet du collectif, qui avait préconisé que «le deuil devrait imposer le silence».

«Votre silence, oui. Pas le nôtre. Pas après cette chasse à l'homme à laquelle vous avez participé. Ça suffit. La République ne baissera ni la tête, ni la garde devant vous», a tweeté à son tour la députée des Yvelines Aurore Bergé.

Dans un communiqué publié ce samedi 17 octobre, le CCIF s’en est pris à l’élue et ex-journaliste de Charlie Hebdo Zineb el-Rhazoui qui a déclaré qu’« une campagne de harcèlement a été menée contre lui [le professeur ndlr] avec l’aide du CCIF et l’académie en a été informée».

Les deux femmes vont faire l’objet d’une plainte pour «diffamation», a annoncé le CCIF, précisant qu’«une simple enquête montrera que ces allégations sont fausses et d’une gravité extrême».

Accusations de Thibault de Montbrial contre le CCIF

Sur Europe 1 ce dimanche, l'avocat Thibault de Montbrial a dénoncé le «rôle extrêmement trouble» du CCIF dans la montée de l’islamisme politique en France.

«Je fais un pas de côté: tout cela est largement théorisé. Les Frères musulmans*, les salafistes, ont écrit depuis des dizaines d’années des ouvrages sur comment prendre le contrôle des pays occidentaux en utilisant nos valeurs contre nous-mêmes et en multipliant les procès au nom de nos valeurs à nous pour faire triompher les leurs», a expliqué l'avocat.

«Le CCIF, quand vous regardez leur rôle sur les réseaux sociaux, ils sont à l'affut de tous les incidents - certains sont même parfois, on le sait, générés par des agents provocateurs - et on se rend compte que derrière, un certain nombre d'associations islamistes les récupèrent.»

*Organisation interdite en Russie

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Tags:
Collectif contre l'islamophobie en France, islamophobie, Aurore Bergé, Zineb el Rhazoui
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook