France
URL courte
Par
17937
S'abonner

Après avoir été en contact le jeudi 15 octobre avec une personne déclarée positive au Covid-19, Brigitte Macron observera une période d'isolement de sept jours.

Brigitte Macron, l'épouse du Président de la République, est cas contact au Covid-19, sans présenter de symptôme, et se met à l'isolement pour sept jours, a indiqué lundi son entourage à l'AFP.

«Brigitte Macron a été en contact le jeudi 15 octobre avec une personne déclarée positive au Covid-19 ce lundi 19 octobre et présentant des symptômes de la maladie. Conformément aux recommandations des autorités sanitaires, elle observera une période d'isolement de sept jours. Brigitte Macron ne présente à ce jour aucun symptôme de la maladie», a précisé son entourage.

Mme Macron ne se rendra donc pas à l'hommage à l'enseignant décapité. Elle prendra également des précautions dans sa vie privée, a-t-on précisé de même source.

Pandémie en France

En France à partir de ce samedi, les habitants de la région parisienne et des métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble (20 millions de personnes) ont pour obligation de rester chez eux entre 21H00 à 06H00, sauf dérogations.

Cette mesure, décidée pour au moins quatre semaines et peut-être, si le Parlement l'approuve, jusqu'au 1er décembre, vise à éviter un reconfinement selon le gouvernement.

Plus de 25.000 nouveaux cas ont été enregistrés vendredi, après un record jeudi avec plus de 30.000 cas, selon le dernier bulletin épidémiologique de Santé publique France (SpF), qui a fait état vendredi soir de 122 décès liés au Covid-19 au cours des dernières 24 heures.

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
isolement, Covid-19, masques, Brigitte Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook