France
URL courte
Par
Enseignant décapité en région parisienne (102)
372348
S'abonner

Tout en dénonçant une «forte» montée de la «manipulation islamiste», le président de la Conférence des imams de France a demandé pardon à la famille de l’enseignant Samuel Paty, ce dernier ayant été décapité «au nom» de l’islam.

En prenant part le 19 octobre au rassemblement devant le collège du Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où l’enseignant Samuel Paty a été décapité vendredi dernier, l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi s’est adressé à la famille de la victime:

«On vous demande pardon parce qu’il a été décapité au nom de notre religion. Je demande pardon à sa famille», a déclaré le président de la Conférence des imams de France, pris par l’émotion.

Accompagné d’une dizaine d’autres imams, Hassen Chalghoumi s’est également rendu à Conflans-Sainte-Honorine pour prier en hommage à l’enseignant tué.

«Poison de l’islam»

Dénonçant que «la manipulation islamiste est forte», l’imam a tendu «la main aux juifs, aux chrétiens et aux laïcs»:

«On peut avoir des désaccords mais pas la haine. Il faut soutenir Charlie et la presse libre et indépendante.»

Hassen Chalghoumi a insisté sur le fait que les parents doivent s’engager à promouvoir «l’amour au lieu de la haine» auprès de leurs enfants. Selon l’imam, les parents réfractaires doivent être sanctionnés.

Il a par ailleurs salué le souhait du ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin de dissoudre le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) lequel est «manifestement impliqué» dans l’assassinat du professeur d’histoire-géographie.

Et de poursuivre que cet attentat, «ce n'est pas l'islam», mais «l'islamisme, le poison de l'islam». Il a appelé à ne pas céder à la peur.

Enseignant décapité pour des caricatures

Le 16 octobre, Samuel Paty, professeur de 47 ans, a été retrouvé vers 17h, décapité, non loin de son collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Il a été tué pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors de ses cours sur la laïcité et la liberté d’expression.

Le terroriste, d’origine tchétchène, a été neutralisé par les forces de l’ordre par plusieurs coups de feu et a succombé à ses blessures.

Dans le cadre de l’enquête, 15 personnes - dont quatre collégiens - sont actuellement en garde à vue.

Le 18 octobre, des rassemblements en hommage à l’enseignant se sont produits dans plusieurs villes de France.

Ce 20 octobre, une marche blanche pour Samuel Paty est prévue à Conflans-Sainte-Honorine, selon le maire de la commune.

Un hommage national se déroulera le 21 octobre pour honorer la mémoire du professeur.

Dossier:
Enseignant décapité en région parisienne (102)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Yvelines, Samuel Paty, islamistes, islamisme, islam, imam
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook