France
URL courte
Par
221180
S'abonner

En raison de la situation sanitaire grave, le couvre-feu sera étendu à 38 départements et à la Polynésie à partir de vendredi minuit, a annoncé ce jeudi 22 octobre Jean Castex. Ainsi, cette mesure concernera 54 départements, soit 46 millions de citoyens, a précisé le Premier ministre.

Constatant que la situation sanitaire en France a continué de se dégrader et que la circulation du virus avait atteint «un niveau extrêmement élevé», Jean Castex a annoncé ce jeudi 22 octobre que 38 nouveaux départements et la Polynésie passeront à partir de vendredi minuit en couvre-feu.

«Au total, ce sont 54 départements qui seront soumis à couvre-feu, soit 46 millions de citoyens», a-t-il précisé.

Le couvre-feu, a poursuivi le Premier ministre, sera mise en place pour six semaines et s’appliquera de 21 heures à six heures sur l'ensemble du territoire des départements concernés.

En vigueur depuis samedi dernier en Île-de-France et dans huit métropoles, la mesure a été «bien respectée», a noté Jean Castex. En même temps, il a ajouté que 32.033 contrôles avaient été effectués et 4.777 verbalisations avaient été prononcées pour non-respect du couvre-feu.

Le dernier bilan de la maladie

Mercredi, l'agence Santé publique France a fait état de 26.676 nouvelles contaminations. Quant au nombre de patients hospitalisés au cours des sept derniers jours, il s’élève à 9.375 dont 1.584 ont été admis en réanimation. Le taux de positivité des tests est passé à 13,7% et 139 nouveaux foyers d'infection ont été dénombrés, ce qui porte le total à 1.852.

En outre, 166 décès supplémentaires ont été recensés ce qui porte le bilan français à 34.048 morts depuis le début de l'épidémie.

Lire aussi:

En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
Tags:
Covid-19, couvre-feu, France, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook