France
URL courte
Par
1910100
S'abonner

Face au manque de personnels soignants et à l’afflux de patients Covid, des responsables de la Loire demandent la mise en place d’un hôpital militaire de campagne.

Le département de la Loire ne peut s'acquitter de sa mission de lutte contre l’épidémie avec ses propres moyens. Des édiles de la vallée du Gier, dans le sud, demandent à l’État «l’installation de moyens sanitaires militaires pour pallier au manque de personnels soignants» dans la vingtaine de communes de ce territoire très impacté par le coronavirus, a appris Ouest-France.

«Nous appelons à l’aide pour que nos soignants soient épaulés et nous demandons à l’État et au gouvernement qu’une aide exceptionnelle soit apportée en urgence à notre territoire pour pallier au manque de personnels soignants […] épuisés et touchés par la Covid-19», dit un courrier adressé le 24 octobre au préfet de la Loire, Catherine Séguin.

21 maires, réunis au sein du Syndicat intercommunal du pays du Gier, demandent à bénéficier d’une aide identique à celle à la région de Mulhouse , à savoir l’installation de moyens sanitaires militaires.

Une «courbe exponentielle de propagation du virus»

Régis Cadegros, premier adjoint au maire de Saint-Chamond et président du conseil de surveillance du Centre hospitalier du Gier, rapporte une «courbe exponentielle de propagation du virus, pour lequel 130 malades sont déjà soignés dans l’établissement, avec un taux d’incidence proche de 900 sur l’ensemble du Gier. [...] Il faut nous inspirer de ce qui s’est passé dans le Grand Est, avec la mise en place d’un hôpital militaire de campagne.»

Au «rythme actuel de progression du virus, tous les patients qui le nécessiteront ne pourront plus être admis en réanimation dans l’hôpital du Gier d’ici 15 jours . Il faudra faire un tri. C’est dramatique», déplore Vincent Bony, maire de Rive-de-Gier.

Situation épidémiologique

Le nombre total de cas d'infection depuis l'apparition du Covid-19 en France s'élève désormais à 1.086.497, avec un total de 34.645 décès.

Deux Français sur trois sont désormais soumis à un couvre-feu nocturne pour tenter d'enrayer la progression exponentielle du Covid-19 et l'Assemblée nationale a adopté samedi la prorogation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février.

Près de 2.500 malades du Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation samedi, 233 nouvelles personnes gravement atteintes ayant été admises dans ces services au cours des dernières 24 heures.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
armée, France, couvre-feu, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Loire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook