France
URL courte
Par
5516
S'abonner

Une étude réalisée par l’Institut Paris Région et dont les résultats ont été dévoilés par Le Monde conclut que la ligne 13 du métro est considérée comme la plus anxiogène par les voyageurs. Au niveau du RER, c’est la ligne A qui suscite le plus de craintes. Les mesures introduites pour améliorer le réseau ne semblent pas avoir porté leurs fruits.

Entre septembre et octobre 2019, plus de 50.000 usagers du réseau de transport parisien ont répondu à un questionnaire de l’Institut Paris Région et ont désigné la ligne 13 comme la plus anxiogène. Elle dessert Saint-Denis, Asnières-Gennevilliers et Châtillon Montrouge en passant par les Champs-Élysées et Montparnasse et reste la plus saturée du réseau, rapporte Le Monde.

Plus de 14% de personnes interrogées ont choisi cette ligne, suivie de la 4 (11,2%) et de la 7 (10,8%). «Cette ligne, on l’appelle entre nous la bétaillère», confie une journaliste auprès du quotidien. Concernant le RER, c’est la ligne A, la plus utilisée, où les voyageurs se sentent le moins en sécurité.

En effet, certaines stations bondées en toute heure sont devenues un endroit privilégié pour les «frotteurs» ou les voleurs de portables, de portefeuilles ou de sacs à main. Les femmes sont le plus touchées par ce sentiment de peur dans les transports. Ces derniers mois, l’épidémie de Covid-19 en rajoute davantage à la tension générale.

«Notre étude le montre: sur toutes les lignes, ce qui déclenche le sentiment d’insécurité, c’est l’autre», affirme auprès du Monde Sylvie Scherer, responsable des questions de sécurité à l’Institut Paris Région. «Soit parce qu’il a un comportement hors norme, qu’il est agité, alcoolisé, qu’il paraît différent, menaçant. Soit parce qu’au contraire, il n’y a personne. Les lieux déserts aussi sont anxiogènes».

L’étude affirme que certaines lignes particulièrement sollicitées ne sont pas pour autant anxiogènes. En témoigne la ligne 1, entre Vincennes et La Défense, qui accueille le plus grand nombre de voyageurs, mais n’est pas saturée grâce à son automatisation et n’occupe que la neuvième place du classement.

Quelles mesures pour améliorer la sécurité?

Toujours selon Le Monde, les mesures introduites depuis des années pour combattre l’insécurité dans les transports en commun ne suffisent pas. Bien que les stations soient mieux éclairées et les rames mieux adaptées, la même proportion de Franciliens (40%) depuis vingt ans affirme avoir peur d’y être volés ou agressés.

Un plan présenté en décembre 2019 par la présidente de la région Valérie Pécresse prévoit d’augmenter le nombre d’agents de sécurité et de renforcer le système de vidéosurveillance avec une intelligence artificielle. Quant à la ligne 13, elle devrait être désengorgée de 25% d’ici le 15 décembre avec l’inauguration de nouvelles stations sur la ligne 14 qui dessert la même zone.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
RER, sondage, insécurité, RATP, métro de Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook