France
URL courte
Par
Caricatures de Mahomet: le monde musulman s’indigne (34)
127842
S'abonner

«Arrête, Macron, avant qu’il ne soit trop tard»: c’est ainsi que le dirigeant tchétchène s’est adressé au Président français en dénonçant son soutien accordé aux caricatures du prophète Mahomet. Selon Ramzan Kadyrov, les actes d’Emmanuel Macron et des autorités françaises incitent au terrorisme en France.

Dénonçant l’appui accordé par Emmanuel Macron aux caricatures de Mahomet, le dirigeant tchétchène, Ramzan Kadyrov, l’a qualifié de «leader et inspirateur du terrorisme» en France.

En plus d’avoir promis que la France ne renoncerait pas aux caricatures en question, le chef de l’État avait précédemment fait part de son souhait de bâtir «un islam des Lumières» en renforçant la formation des imams en France.

«Je ne sais pas dans quel état se trouvait Macron en faisant cette déclaration, mais les conséquences d’une telle réaction peuvent être très graves. Le Président français commence à ressembler lui-même à un terroriste. Soutenant les provocations, il appelle secrètement les musulmans à commettre des crimes», a réagi Ramzan Kadyrov sur sa chaîne Telegram.

D’après lui, «Macron ne peut pas ignorer que les caricatures du prophète sont douloureusement perçues par les croyants»:

«Par ses actions, au contraire, il [Emmanuel Macron] attise les flammes et ne les éteint pas, ce que tout leader adéquat aurait dû faire.»

«Arrête, Macron»

Alors que le Président français et les gouvernements d’autres pays d’Europe considèrent comme faisant partie de la liberté d’expression le fait de «se moquer de la religion», ils empiètent en même temps sur les valeurs des autres, a estimé le dirigeant tchétchène.

«Arrête, Macron, avant qu'il ne soit trop tard, les provocations et les attaques contre la foi», a lancé Ramzan Kadyrov, avant de poursuivre que se moquer de la foi et la parodier a conduit à la mort tragique de l’enseignant en région parisienne.

Et de conclure que les autorités françaises doivent être «prêtes au fait que les musulmans du monde entier ne permettront pas que le nom du grand prophète Mohamet soit insulté».

Caricatures de Mahomet

Lors d’un hommage au professeur Samuel Paty, décapité par un terroriste islamiste, le Président français avait annoncé que le pays ne renoncera pas aux caricatures du prophète Mahomet. Il a également promis de défendre la liberté d'expression. Сette déclaration a été suivie d'appels dans de nombreux pays du Moyen-Orient à boycotter des produits français.

Quelques jours avant sa mort, l’enseignant avait montré à ses élèves deux caricatures de Mahomet à l’occasion d’un cours sur la liberté d’expression.

Dossier:
Caricatures de Mahomet: le monde musulman s’indigne (34)

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
islam, Prophète Mahomet, caricature, Emmanuel Macron, Ramzan Kadyrov, Samuel Paty
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook