France
URL courte
Par
10521
S'abonner

D’après le syndicat d'associations France Générosités, les Français ont augmenté leurs dons aux associations caritatives de 22% au premier semestre 2020. Le président du syndicat appelle pourtant à ne pas baisser la garde.

La crise générée par le Covid-19 a impacté très fortement le secteur associatif et les donateurs. Au moment où un million de personnes ont sombré dans la pauvreté, les Français se sont montrés solidaires avec leurs dons aux associations caritatives.

Ainsi, au premier semestre 2020, les dons ont bondi de 22% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Baromètre de la générosité, publié mardi 27 octobre par France Générosités. Les dons n'ont jamais été aussi nombreux pour cette période, conclut l’étude réalisée auprès de 44 associations et fondations membres.

«C’est historique, on n'a jamais vu cela», s’exclame Nolwenn Poupon, responsable des études chez France Générosités, citée par Le Figaro.
«Les Français ont répondu présents face à la crise de la Covid-19. Ils ont été particulièrement solidaires et généreux», précise le rapport.

D’après France Générosités, cette croissance des dons a été atteinte grâce aux dons faits en ligne, en croissance de 230% par rapport au premier semestre 2019.

«Il ne faut surtout pas baisser la garde»

Bien que les associations saluent ces «très bons» résultats, ceux-ci sont à nuancer en raison «d’une situation inédite» et «des besoins exceptionnels». Selon Pierre Siquier, président de France Générosités, il reste également d’autres besoins qui nécessitent des financements.

France Générosités appelle donc les Français à rester dans la même mobilisation, d’autant plus que leur générosité est «très saisonnière»: 40% des montants des dons arrivent sur les trois derniers mois de l’année, dont plus de la moitié sur le mois de décembre.

«La dégradation du contexte sanitaire et de la situation économique font peser de gros risques sur les dons de fin d'année pourtant indispensables aux associations et fondations d'intérêt général», alerte France Générosités. «Il ne faut surtout pas baisser la garde», conclut son président.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Tags:
crise, pauvreté, association, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook