France
URL courte
Par
4823167
S'abonner

Une manifestation initiée par la communauté arménienne réclamant la reconnaissance du Haut-Karabakh a dégénéré ce 28 octobre sur l'autoroute reliant Lyon et Marseille. Selon Le Dauphiné libéré, quatre personnes ont été blessées dans ces affrontements avec des membres de la communauté turque, dont un a reçu un coup de marteau.

Des affrontements ont éclaté ce 28 octobre au niveau du péage de Vienne, en Isère, sur l'A7, bloquée depuis le début de la matinée par des militants pro-Arménie.

Comme le relate le quotidien régional Le Dauphiné libéré, des membres de la communauté arménienne avec des drapeaux nationaux à bord d'une quinzaine de véhicules ont bloqué le péage à partir de 7h15 ce mercredi, en réclamant la reconnaissance internationale de la république autoproclamée du Haut-Karabakh.

Cette manifestation a suscité la colère de membres de la communauté turque de passage. Après que ces derniers ont appelé du renfort, des heurts à coups de marteau et de couteau ont éclaté.

Un manifestant roué de coups de marteau

«Au moins une personne a été blessée par un objet de type marteau», a appris l’AFP auprès de la gendarmerie, alors que des médias locaux faisaient initialement état de plusieurs blessés.

Selon la radio France Bleu, trois personnes ont été blessées. Le Dauphiné libéré a pour sa part annoncé qu’une seule victime, en état d'urgence relative, avait été transportée à l'hôpital. Il a été roué de coups de marteau alors il était à terre. Trois autres personnes auraient été très légèrement blessées, mais elles ont refusé leur transport.

D'importants moyens de secours et de gendarmerie ont été déployés sur place. La situation au niveau du trafic n’est revenue à la normale que vers 10h, après le départ des manifestants.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
France, Haut-Karabakh, manifestation, péage, Turquie, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook