France
URL courte
Par
Attaque à Notre-Dame de Nice (46)
321248
S'abonner

Le parquet national antiterroriste annonce se saisir de l'enquête sur l'attaque au couteau dans la basilique de Nice. Selon le maire de la ville, Christian Estrosi, «l'auteur n’a cessé de crier “Allahu Akbar” alors qu’il était médicalisé sur place».

Après l’attaque au couteau survenue dans la matinée à Nice, le Parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête pour «assassinat» et «tentative d'assassinat». Elle a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Comme l’a déclaré à Reuters une source policière, une femme a été tuée et décapitée et un homme tué de coups portés à la gorge.

L’assaillant a été neutralisé par balles et conduit à l’hôpital. Il est grièvement blessé.

«L’auteur n’a cessé de crier “Allahu Akbar” alors qu’il était médicalisé sur place», a précisé le maire de Nice, Christian Estrosi.

Une attaque au couteau s’est produite à Nice près de la Basilique Notre-Dame ce jeudi matin vers neuf heures. Il y a au moins trois morts et des blessés.

Dossier:
Attaque à Notre-Dame de Nice (46)

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
attaque au couteau, attaque, Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook