France
URL courte
Par
371345
S'abonner

Des tags sont apparus sur le mémorial du génocide arménien et sur les façades du musée de la culture arménienne à Décines près de Lyon. Une enquête de police est en cours.

Alors que les tensions perdurent entre Bakou et Erevan, le mémorial du génocide arménien et le centre national de la mémoire arménienne à Décines-Charpieu (Rhône) ont été tagués d’inscriptions pro-Turquie et d’insultes, a fait savoir le Comité de défense de la cause arménienne (CDCA).

Les profanations ont été découvertes ce dimanche 1er novembre au matin sur les deux édifices par des représentants associatifs, notamment «RTE», initiales de Recep Tayyip Erdogan, et «Loups Gris», mouvement turc d’extrême droite. Une enquête de police est en cours.

Dans un communiqué, le CDCA dénonce des «profanations insupportables» qui «s’inscrivent dans une série d’événements visant à terroriser et intimider les citoyens français d’origine arménienne».

Les autorités réagissent

La maire (LR) de Décines, Laurence Fautra, a réitéré auprès du préfet sa demande d’une «protection pérenne et physique» du quartier de la Petite Arménie, haut lieu de la diaspora arménienne en France qui abrite deux églises, une radio et une maison de la culture arméniennes.

Sur Twitter, le préfet Pascal Mailhos a «condamné fermement les dégradations commises cette nuit» et promis de mettre tout en œuvre pour en retrouver les auteurs.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Tags:
Turquie, Arménie, génocide, France, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook