France
URL courte
Par
Attaque à Notre-Dame de Nice (47)
11258
S'abonner

Ce dimanche 1er novembre, des représentants de la communauté musulmane de Besançon, ainsi que de jeunes musulmans, sont venus exprimer leur solidarité avec les catholiques endeuillés par l'attentat de Nice.

La journée du 1er novembre 2020 a été marquée par un climat de solidarité à Besançon. Pour la Toussaint, des musulmans se sont joints aux catholiques pour témoigner de leur soutien après l’attentat de la basilique Notre-Dame de Nice.

La communauté musulmane de la ville est venue transmettre un message de paix et de fraternité aux catholiques rassemblés dans la cathédrale Saint-Jean, rapporte France Bleu.

Un message de paix et de fraternité

La délégation, composée des représentants des six mosquées de Besançon et d'un groupe de jeunes croyants, a déposé une gerbe devant la cathédrale avant que Khalid Jarmouni, président du Centre culturel islamique de Franche-Comté, ne prononce son message de «paix et de fraternité».

«Nous sommes particulièrement atteints par le fait que certains individus emplis de haine touchent à la fois nos frères catholiques et leurs lieux sacrés et associent l’islam à leur folie meurtrière», indique son message, publié sur Ma Commune.Info, un site traitant les actualités de Besançon.

Khalid Jarmouni a également condamné «avec la plus grande fermeté et sans aucune réserve» l’attentat de Nice avant de présenter ses «condoléances les plus sincères à la famille des trois défunts».

Dossier:
Attaque à Notre-Dame de Nice (47)

Lire aussi:

«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Un mort et un blessé par balles devant un hôpital à Paris - images
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Tags:
Besançon, solidarité, catholique, musulmans, attentat, Nice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook