France
URL courte
Par
406478
S'abonner

Une association franco-turque impalnté à Compiègne (Oise) a déposé plainte après avoir découvert deux têtes de sangliers sur le chantier de son futur siège.

Deux têtes de sangliers ont été retrouvées lundi sur le chantier du futur siège d'une association franco-turque à Compiègne (Oise) qui a déposé plainte, a-t-on appris de sources policière et associative.

«Deux têtes de sangliers ont été retrouvées lundi matin par des ouvriers sur le chantier des futurs locaux de l'association», a indiqué à l'AFP une source policière, confirmant une information du Courrier Picard.

«Acte islamophobe»

Contactée par l'AFP, l'association, «choquée», a annoncé avoir déposé plainte pour «intrusion dans une propriété privée», «menaces» et «acte islamophobe».

«Dans notre association, nous ne parlons pas de politique. Nous sommes en France, nous sommes Français», a déclaré le président de l'association, Youssef Tuzcu.

«Cela fait 35 ans que les premiers Turcs sont arrivés à Compiègne, il n'y a jamais eu de problème», a-t-il ajouté, assurant entretenir «de très bons liens avec la population, y compris avec la communauté arménienne».

 

L'incident intervient dans un contexte de tensions diplomatiques entre la France et la Turquie, sur fond de polémiques au sujet des caricatures du prophète Mahomet, et de tensions en France entre des ultra-nationalistes turcs et la diaspora arménienne depuis la reprise du conflit dans le Haut-Karabakh, où se déroulent de violents combats avec les forces d'Azerbaïdjan.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Turquie, France, sangliers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook