France
URL courte
Par
391882
S'abonner

Une étude de l’IFOP montre que 57% des jeunes Français musulmans interrogés en août mettent la loi islamique au-dessus de celle de la République. 64% des musulmans de tous âges se sont déclarés opposés au droit de montrer des caricatures sur des sujets religieux à l’école, indique un sondage publié par Marianne.

En quatre ans, la part des jeunes musulmans de 18 à 24 ans considérant que la charia est supérieure à la loi de la République a augmenté de 10 points pour atteindre 57% en 2020, selon un sondage réalisé par l’Ifop pour le Comité Laïcité République (CLR), publié par Marianne.

Au niveau des musulmans, tous âges confondus, cette proportion est de 38%, alors que 37% se disent «pas du tout d’accord» avec cette affirmation.

Signes religieux ostensibles

Concernant le port de signes religieux par les parents pendant les sorties scolaires, 75% des Français musulmans y sont favorables, alors qu’uniquement 26% de l’ensemble de la nation le soutiennent.

69% des musulmans optent pour la visibilité des signes religieux chez les salariés du secteur privé, et plus précisément 78% des jeunes musulmans. Au niveau de la population globale, cette proportion s’élève à 24%.

Enfin, quatre cinquièmes des musulmans interrogés (81%) soutiennent le droit d’avoir des horaires réservés uniquement aux femmes dans les piscines municipales, ainsi qu’une loi autorisant le port du burkini dans les piscines publiques. En revanche, 75% de toutes les personnes interrogées ont exprimé une opinion défavorable sur ces propositions.

Des caricatures aux sujets religieux

Quant au droit des enseignants de montrer des caricatures montrant des personnages religieux «afin d’illustrer les formes de liberté d’expression», 75% des Français se sont déclarés pour, mais 64% des musulmans contre.

Il est à souligner que l’étude a été menée auprès d’un échantillon de 2.034 personnes, représentatif de l'ensemble de la population vivant en France métropolitaine âgée de 15 ans et plus, et d’un autre, composé de citoyens qui se sont déclarés comme musulmans. Le premier groupe a été interrogé fin octobre, l’autre en août.
 

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Tags:
Ifop, islam, sondage, musulmans, charia
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook