France
URL courte
Par
6140
S'abonner

Le gouvernement prévoit de débloquer 1,5 milliards d’euros en vue d’acheter des doses de vaccin contre le Covid-19, a déclaré Olivier Dussopt au micro d’Europe 1. Un montant qui pourrait être revu à la hausse, a précisé le ministre délégué aux Comptes publics.

L’État se tient prêt à investir 1,5 milliards pour de potentielles vaccinations contre le Covid-19, a affirmé le ministre délégué aux Comptes publics sur Europe 1. Cette somme devrait permettre d’acquérir environ 35 millions de doses, a ajouté Olivier Dussopt, alors que les sociétés BioNTech et Pfizer ont annoncé ce 9 novembre la découverte d’un vaccin anti-Covid-19 efficace à plus de 90%.

«Dans le projet de financement de la Sécurité sociale, nous avons prévu 1,5 milliard d'euros, ce qui, avec le coût moyen qui est estimé et qui est espéré, permettrait 35 millions de vaccinations» a déclaré le ministre délégué sur Europe 1.

S’il a salué les résultats des tests communiqués par les deux sociétés, y voyant «un signe d’optimisme», Olivier Dussopt a néanmoins appelé à la prudence. L’ancien secrétaire d’État a souligné qu’il était trop tôt pour savoir quel vaccin serait utilisé en France.

De nouveaux fonds si nécessaire

Le ministre délégué aux Comptes publics a par ailleurs précisé que ce montant d’1,5 milliard d’euros pourrait être revu à la hausse si nécessaire.

«Nous avons fait en sorte que ce projet de loi de financement de la Sécurité sociale, comme tous les PLFSS, puisse être rechargé autant que nécessaire si un vaccin était prêt l'année prochaine», a-t-il expliqué sur Europe 1.

Suite à l’annonce des résultats par BioNTech et Pfizer, Ursula von der Leyen avait déjà déclaré que la Commission européenne passerait un contrat pour 300 millions de doses de vaccin auprès du géant pharmaceutique américain et de son partenaire allemand.

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
Tags:
Covid-19, vaccination, vaccin, Ursula von der Leyen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook