France
URL courte
Par
229913
S'abonner

Invitée sur BFM TV-RMC, Ségolène Royal a vivement critiqué la décision du gouvernement de fermer les petits commerces. L’ancienne candidate à la présidentielle dit craindre la faillite de nombre d’entre eux, doublée d’un effondrement de l’immobilier commercial.

Ségolène Royal s’en est prise à la stratégie du gouvernement quant à la fermeture des petits commerces, au micro de BFM TV-RMC. L’ancienne candidate à la présidentielle a dénoncé une mesure nuisant aux «modes de consommation français», qui nécessitent du «contact» et de la «vie sociale».

Ségolène Royal a ajouté que la fermeture des petits commerces avait été décidée «sans raison sanitaire, sans avoir démontré que c’était utile». Elle a par ailleurs souligné que la situation profitait aux grandes surfaces et plateformes de commerces en ligne, visant explicitement Amazon.

«C’est antipatriotique, c’est faire mal à la France que de casser les centres-villes, les centre de bourgs et de village. Est-ce que le Général de Gaulle aurait livré la France à Amazon? […] Le gouvernement, en fermant les petits commerces […] est en train de livrer la patrie à une multinationale américaine qui s’en met plein les poches», a-t-elle déclaré sur BFM TV-RMC.

L’ancienne ministre de l’Environnement a d’ailleurs accusé le géant américain de ne «pas payer d’impôts en France», notamment la taxe carbone, tout en profitant des infrastructures mises à sa dispositions par le contribuable français.

«Les commerces ne rouvriront pas»

Ségolène Royal s’est aussi montrée très pessimiste sur la réouverture des petits commerces après le confinement, affirmant que nombre d’entre eux allaient faire faillite.

L’ancienne compagne de François Hollande a souligné que la période des achats de Noël était cruciale pour les commerçants. Elle a par ailleurs dit craindre un «écroulement de l’immobilier commercial» si la situation perdurait.

«C’est maintenant que les gens font leurs achats de Noël et si ce n’est pas possible, les commerces ne rouvriront pas, ils vont faire faillite. Ça coûtera plus cher à la nation, parce qu’il faudra une prise en charge. Et surtout, il y aura un écroulement de l’immobilier commercial», a-t-elle averti sur BFM TV-RMC.

Critique de Bruno Le Maire

Ségolène Royal a enfin critiqué les propos de Bruno Le Maire qui avait appelé les bailleurs à «renoncer à leurs loyers de novembre», lundi 9 novembre sur BFM TV. Elle a déclaré que les «petites gens» n’avaient pas à assumer la responsabilité des décisions gouvernementales, rappelant que les bailleurs étaient souvent eux-mêmes d’anciens commerçants.

«Ils font peser la responsabilité de la bêtise de cette décision de fermeture sur des petites gens, car souvent les bailleurs sont des anciens commerçants. Leur petit loyer c’est leur retraite. Ce sont eux qui devront se sacrifier pour une décision gouvernementale absurde? », a-t-elle déclaré sur BFM TV-RMC.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
Charles de Gaulle, Amazon, commerce, Bruno Le Maire, Covid-19, confinement, Ségolène Royal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook