France
URL courte
Par
Enseignant décapité en région parisienne (101)
35959
S'abonner

Âgé de 14 ans, un adolescent scolarisé au collège Lucie Aubrac de Tourcoing (Nord) a proposé à l’un de ses camarades de «faire le djihad», affirmant être «prêt à passer à l’acte» «avec une ceinture d’explosifs». Placé en garde à vue, il a évoqué «une plaisanterie» et a déclaré qu’il déplorait l’ampleur que cette affaire avait prise.

Pendant une discussion en classe concernant l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, un adolescent de 14 ans scolarisé au collège Lucie Aubrac de Tourcoing (Nord) a annoncé qu’il était «prêt à tout pour de l’argent», rapporte Actu 17.

En effet, le terroriste ayant tué Samuel Paty avait proposé une somme de 300 à 350 euros à des élèves pour identifier le professeur.

«Avec une ceinture d’explosifs»

Le collégien a été recadré dans la foulée par le professeur qui insistait sur la gravité de ses propos. Mais peu après, le collégien a proposé à l’un de ses camarades, lui aussi de confession musulmane, de «faire le djihad».

Dans un premier temps, ce dernier a pensé qu’il s’agissait d’une blague, avant d’en douter. L’adolescent s’est mis à insister et a même affirmé être «prêt à passer à l’acte», «avec une ceinture d’explosifs». Finalement, il a déclaré que Samuel Paty «ne serait pas le seul».

Placé en garde à vue

Un professeur a été alerté. Le collégien scolarisé en classe de 3e a été interpellé par la police puis placé en garde à vue pour apologie du terrorisme. Une perquisition a eu lieu à son domicile. Néanmoins, aucun élément suspect n’a été découvert, a précisé à Actu 17 une source proche de l’enquête.

Lors de son audition, l’adolescent a reconnu ses propos en expliquant toutefois que ce n’était qu'«une plaisanterie» et que son camarade était plutôt naïf. Le mis en cause a également dit qu’il déplorait l’ampleur que cette affaire avait prise. Selon lui, il ne soutenait pas le terrorisme ni l’attentat de Conflans et qu’il était musulman non pratiquant.

Le collégien a été libéré. Le parquet devra déterminer quelles suites sont à donner à ce dossier.

Dossier:
Enseignant décapité en région parisienne (101)

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
Prophète Mahomet, islam, musulmans, djihadisme, attentat, collège, Samuel Paty, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook