France
URL courte
Par
Enseignant décapité en région parisienne (104)
1919101
S'abonner

Un clip réalisé par le rappeur Maka fait allusion de manière agressive à la récente décapitation de Samuel Paty. Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer les paroles de ce morceau et demander des sanctions contre son interprète.

Un morceau de rap de l’interprète Maka, a déclenché la polémique, en faisant référence à la décapitation de l’enseignant d’histoire-géographie Samuel Paty.

Le clip de la chanson, intitulée S***** P***, a été posté sur YouTube. Après des images de journal télévisé relatant l’attentat, on peut y voir le rappeur se mettre en scène, armé d’une machette. «On découpe comme Samuel Paty, sans empathie», déclame-t-il notamment, sur des images de voiture en feu.

Vague d’indignation

Des paroles qui ont suscité la colère des internautes sur Twitter. Le député du Gard Nicolas Meizonnet (RN) a notamment appelé à ce que le rappeur soit «lourdement sanctionné».

L’économiste Jean Messiha, qui a annoncé il y a peu son départ du RN, a également dénoncé ces propos, s’étonnant du silence de la classe politique à leur endroit.

D’autres utilisateurs de Twitter y voient une «apologie du terrorisme» et demandent aux autorités de réagir face à la «menace terroriste».

Conscient de la nature provoquante de ses propos, le rappeur a d’ailleurs pris soin de faire précéder sa vidéo d’un avertissement. «Ceci n’est pas un appel à la haine, mais l’illustration de la nature humaine […] ne prenez pas pour argent comptant ce qui est dit», y est-il écrit.

Dossier:
Enseignant décapité en région parisienne (104)

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
terrorisme, Jean Messiha, apologie du terrorisme, rap, Samuel Paty
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook