France
URL courte
Par
78104274
S'abonner

Selon Le Parisien, après de nombreux signalements à l'Ordre des médecins, Didier Raoult devrait comparaître devant la chambre disciplinaire de l’association pour «violation de la confraternité, information erronée du public, exposition à un risque injustifié et charlatanisme». Pour l’avocat du professeur, son client «n'a mis personne en danger».

Le professeur Didier Raoult va être poursuivi dans les mois qui viennent par l'Ordre des médecins devant la chambre disciplinaire, a annoncé ce jeudi 12 novembre Le Parisien.

Selon le quotidien, le Conseil lui reproche «une kyrielle d'entorses au code de déontologie: violation de la confraternité, information erronée du public, exposition à un risque injustifié et même charlatanisme».

Cette procédure intervient après de nombreux signalements adressés à l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône. Un collectif de cinq médecins hospitaliers se plaignait de sa «surmédiatisation», en l’accusant d’avoir prescrit «des thérapeutiques et associations médicamenteuses non éprouvées, au minimum inefficaces, au pire dangereuses».

La Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) a également porté plainte contre Didier Raoult, lui reprochant d'avoir enfreint au moins neuf articles du code de déontologie médicale.

«Ce qui nous a poussés à nous mobiliser, c'est qu'en juin, alors que plusieurs études montraient que l'hydroxychloroquine ne marchait pas, Didier Raoult a continué à la promouvoir et à vouloir l'imposer», a expliqué au Parisien le président de la SPILF, Pierre Tattevin.

Son avocat réagit

Selon l’avocat du professeur, Me Fabrice Di Vizio, Didier Raoult «n'a mis personne en danger»:

«Son traitement est reconnu par la communauté scientifique internationale, il est prescrit en routine au Maroc, au Sénégal, au Mali… Du reste, il testait tout le monde quand, ailleurs en France, on ne pouvait répondre à la demande», relève Me Fabrice Di Vizio.

«Ce n'est pas parce qu'il est médiatique et clivant qu'il doit avoir moins de droits que les autres. Il a peut-être trop parlé mais il n'est pas le seul. Certains médecins ont couru les plateaux télévisés en minimisant le risque», a ajouté l’avocat.

Une figure controversée

Didier Raoult, directeur de l'institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille, est devenu une figure controversée de la pandémie, prônant l'utilisation de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19. Le 23 octobre, l'Agence du médicament (ANSM) a refusé de délivrer une recommandation temporaire d'utilisation (RTU) qui aurait permis une utilisation plus étendue de cette molécule, dont l'efficacité contre le coronavirus est toujours contestée.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
Covid-19, médecine, Didier Raoult, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook