France
URL courte
Par
153931
S'abonner

Le militant danois anti-islam Rasmus Paludan, 38 ans, a été interpellé le 11 novembre, juste avant qu’il ne procède à l’autodafé du texte sacré des musulmans. Agitateur d'extrême droite et fiché S en France, il a fait l'objet d'une mesure d'éloignement du territoire français à titre préventif, rapporte Le Point.

Mercredi 11 novembre, jour de la commémoration de l'Armistice de 1918, Rasmus Paludan, militant anti-islam danois, s’apprêtait à brûler des exemplaires du Coran au pied de l'Arc de Triomphe. Cependant, Paludan a été arrêté par la police dans sa voiture avant son passage à l’acte. Fiché S en France, il devait être expulsé dans la soirée.

Selon les informations partagées par l'ambassade du Danemark à Paris et citées par Le Point, l'individu était arrivé la veille en France afin d’exécuter son projet d'autodafé du texte sacré des musulmans en pleine célébration du 102ème anniversaire de la fin de la Grande Guerre. Son «secrétaire» Lars Martin Erichsen, qui l’accompagnait, devait le filmer et diffuser la séquence sur sa chaîne YouTube.

Coutumier du fait

Âgé de 38 ans, Rasmus Paludan dispose d’une certaine notoriété au Danemark. Il s’est notamment fait remarquer en réalisant des autodafés du Coran, «parfois en le badigeonnant de sang de cochon ou en l’enrobant dans du bacon», dans plusieurs capitales européennes, comme Stockholm et Copenhague, rapporte Marianne.

Avocat de profession, Rasmus Paludan est par ailleurs le dirigeant du parti politique identitaire et islamophobe Stram Kurs [Ligne dure]. En 2019, sa condamnation pour des propos racistes ne l’a pas empêché d’obtenir 1,8% des voix lors des élections législatives danoises, résultat néanmoins insuffisant pour permettre à un député d’obtenir un siège au Parlement.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
radicalisation, islamophobie, commémoration, Coran, Danemark, suspects fichés "S"
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook