France
URL courte
Par
16410
S'abonner

Prévues en mars 2021, les élections régionales doivent être reportées à juin 2021 vu la situation sanitaire, estime Jean-Louis Debré, ancien président du Conseil constitutionnel français, dans un rapport remis à Matignon. Il appelle le gouvernement à annoncer la date du scrutin «dès le début du mois de décembre».

En raison de la crise sanitaire, les élections régionales doivent être reportées au mois de juin 2021, selon Jean-Louis Debré, ancien président du Conseil constitutionnel français. Il demande au gouvernement d'annoncer la date des élections début décembre.

«Le report des élections régionales au mois de juin 2021 constituerait une option raisonnable, au regard des risques sanitaires comme des enjeux politiques et institutionnels», souligne Jean-Louis Debré dans son rapport remis à Matignon ce vendredi 13 novembre.

Il considère qu'un report est une «option susceptible de recueillir le soutien politique le plus large. Une telle décision se justifierait par des circonstances exceptionnelles».

Dans ce rapport, l'ancien ministre de l'Intérieur et ex-président de l'Assemblée nationale recommande également au gouvernement d'annoncer «dès le début du mois de décembre la date à laquelle le gouvernement souhaite convoquer les électrices et les électeurs pour le renouvellement général des conseillers régionaux, départementaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique».

Pour la campagne qui précèdera le scrutin, il demande la mise en place de mesures sanitaires supplémentaires, notamment la «maîtrise de la densité des personnes réunies dans un même lieu, ventilé et aéré» et l'utilisation «autant que possible des canaux dématérialisés».

Report des municipales

Les élections régionales et départementales françaises sont prévues en mars 2021. Pour la même raison sanitaire, le second tour des élections municipales qui aurait dû se tenir en mars 2020, avait finalement eu lieu en juin de la même année.

La tenue du premier tour le 15 mars, à la veille de l'annonce du confinement, avait été marquée par un bond massif de l'abstention qui avait dépassé 55% des électeurs. Le taux d’abstention avait atteint 58% au second tour.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
Covid-19, pandémie, élections régionales, Jean-Louis Debré, élections
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook