France
URL courte
Par
27933
S'abonner

Dans un entretien au Parisien, Gérald Darmanin a exprimé son souhait de faire une nouvelle répartition territoriale entre la police et la gendarmerie. Il écarte cependant une fusion des deux qui serait, selon lui, «une funeste erreur».

Le ministre de l'Intérieur veut faire évoluer la répartition des tâches entre police et gendarmerie pour aller vers une «organisation plus efficace», indique-t-il dans un entretien au Parisien daté du 14 novembre.

«Il est hors de question de toucher à notre modèle, qui voit agir deux forces complémentaires. Mais il y a une mauvaise répartition entre police et gendarmerie sur le plan national», déclare-t-il.

«Il faut sans tabou aller vers une organisation plus efficace. J'ouvre ce chantier qui n'avait pas été ouvert depuis des dizaines d'années», ajoute le ministre.

Gérald Darmanin veut notamment consolider les coopérations entre police et gendarmerie dans «les domaines qui exigent une action conjointe comme le maintien de l'ordre mais aussi dans les domaines de forte compétence comme la police technique et scientifique (PTS) ou le Cyber».

Il exclut toutefois toute fusion, estimant qu'il s'agirait d'une «funeste erreur».

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
gendarmerie, police, Gérald Darmanin, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook