France
URL courte
Par
6921
S'abonner

Transmise aux pompiers du Finistère, la demande du Service d’incendie et de secours de se raser la barbe a suscité le mécontentement de certains soldats de feu, indique Ouest-France. Selon eux, cela porte atteinte à leurs libertés individuelles, alors que les autorités expliquent la mesure par le besoin que les masques soient bien mis.

Pour des raisons de sécurité, les pompiers barbus du Finistère sont contraints de se raser la barbe pour exercer leur travail, indique une note du Service d’incendie et de secours (Sdis). Une demande contre laquelle certains soldats de feu se révoltent, rapporte Ouest-France.

Les autorités indiquent «qu’il s’agit d’une décision prise au niveau national» visant à protéger les pompiers.

«Pour que les masques ARI (appareils respiratoires isolants) soient bien étanches aux fumées, il faut qu'ils soient posés sur une peau rasée», affirme le colonel et patron des pompiers du Finistère Sylvain Montgénie, cité par le quotidien. «Cela vaut aussi pour les masques chirurgicaux», ajoute-t-il.

Cependant, c’est une consigne «aberrante», selon un volontaire cité par Ouest-France.

«On fait la morale à des personnes portant la barbe depuis 20 ou 30 ans. On vit à quelle époque? On empiète sur les libertés individuelles», s’insurge Fabrice Le Ven, de la CGT pompiers. Selon lui, «il y a d’autres priorités». Par exemple, il conviendrait plutôt de remplacer «des tenues obsolètes».

Les réfractaires mis en retrait

Ceux qui n’obtempèrent pas ne pourront pas partir en intervention, souligne Nicole Ziegler, présidente du Sdis. «Ce n’est pas une sanction, c’est pour les protéger», nuance-t-elle.

Certains réfractaires, notamment chez les volontaires qui représentent 80% des effectifs, ne reviennent pas sur leur décision, précise Ouest-France.

«On risque nos vies tous les jours et on nous embête pour ça, se désole un pompier expérimenté. Dans certains centres de secours, il n'y aura plus d'interventions, voilà ce qui va arriver».

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Tags:
Covid-19, barbe, masques, Finistère, pompiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook