France
URL courte
Par
326
S'abonner

Les restrictions sanitaires inquiètent les brasseurs, qui doutent de pouvoir écouler la production de leur traditionnelle bière de Noël. Xavier Bertrand sollicite l'État pour leur venir en aide.

La tradition des bières de Noël se voit affectée par les récentes restrictions sanitaires, notamment la fermeture des bars et des restaurants, rapporte BFM TV. Les brasseurs éprouvent des difficultés à écouler la production de cette cuvée, préparée spécialement pour la période des fêtes.

«Noël, c'est une période qu'on prépare à partir des mois d'août-septembre. On a brassé et on se retrouve avec toutes nos bières dans des fermenteurs, qu'il faut vider», explique ainsi à BFM TV Adrien Erb, responsable communication de la Brasserie du Pays flamand.

D’autant que ce type de bière est surtout consommée avant le 25 décembre, malgré son appellation de cuvée d’hiver, ajoute le responsable.

Aides et solutions alternatives

Pour essayer d’écouler leur production et pallier à la fermeture des bars, restaurants et autres marchés de Noël, certains brasseurs se tournent vers les commerces encore autorisés à ouvrir, comme les boucheries, ou les boulangeries.

Début novembre, le syndicat des Brasseurs de France avait déjà tiré la sonnette d’alarme, évoquant dans un communiqué un «coup de massue» pour le secteur. Le syndicat avait d’ailleurs annoncé saisir le Premier ministre sur le dossier, appelant à «anticiper les différents scénarios de crise pour la fin de l’année». La mise en place d’«aides spécifiques», notamment des reports d’échéances bancaires, pour les brasseurs étaient attendues.

Xavier Bertrand monte au créneau

Des difficultés qui inquiètent également Xavier Bertrand qui l’a fait savoir au ministre de l’Économie dans un courrier. Le président de la région Hauts-de-France y décrit une «situation alarmante» pour un secteur qui comptait justement sur la bière de Noël pour «remonter doucement la pente» après une année compliquée. La cuvée représentait en effet près de 12 millions de litres vendus en 2019, précise l’élu.

Xavier Bertrand en appelle à l’État pour mettre en place un «dispositif d’aide» et préserver «les milliers d'emplois que représente la filière brassicole».

Lire aussi:

Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
brasserie, Xavier Bertrand, confinement, Covid-19, bière
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook