France
URL courte
Par
5239292
S'abonner

Sur fond de manifestations pour la liberté de culte tenues à travers la France, une reporter de l’émission Quotidien a cherché à savoir pourquoi les policiers ne verbalisaient pas les croyants priant dans la rue.

Une journaliste de l’émission Quotidien diffusée le 16 novembre sur TMC a filmé un rassemblement de croyants qui a eu lieu samedi 14 novembre devant la cathédrale Saint-Pierre de Rennes pour demander la levée de l’interdiction des messes en public imposée par le gouvernement pendant le confinement.

Une trentaine de manifestations du genre ont eu lieu à travers l’Hexagone. Elles sont organisées par des jeunes et non par l’Église catholique. Des journalistes se sont rendus à plusieurs d’entre elles, mais c’est celle de Rennes qui a attiré le plus d’attention. La police a été interrogée.

​En prévision de la manifestation, les jeunes organisateurs ont raconté à la journaliste qu’ils envisageaient de respecter les gestes barrières. Ils ont reçu l’autorisation de la préfecture pour une manifestation de protestation et non pas une prière de rue.

«Ils ont prié!»

Des policiers sont présents sur place au moment du rassemblement mais aucune verbalisation n’est dressée, ce qui étonne la chroniqueuse. Entendant des chants religieux, elle signale l’infraction aux fonctionnaires: «Ils ont prié!».

Elle rappelle aux policiers que «le ministre de l’Intérieur souhaitait que l’on verbalise dès ce week-end» les croyants qui priaient devant les églises. Plus précisément, Gérald Darmanin a dit qu’il «ne souhaite pas envoyer les policiers et gendarmes verbaliser des croyants devant une église, mais s’il s’agit d’un acte répété et qui est manifestement contraire à la loi de la République, je le ferai».

Les fonctionnaires rétorquent que la manifestation est «déclarée». «Elle n’a pas été interdite, dès lors, elle a lieu.» L’un d’eux a expliqué qu’il était au téléphone et n’a pas entendu de prières. Mais en s’approchant des manifestants, il constate: «C’est des chants religieux».

«Qu’est-ce qui est légal? Qu’est-ce qui ne l’est pas?», s’interroge la chroniqueuse en conclusion.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
confinement, prière de rue, police, journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook