France
URL courte
Par
6616
S'abonner

Suite à un rassemblement catholique non-déclaré dans l’Orne, en Normandie, qui a réuni fin octobre près de 200 fidèles, plusieurs cas de Covid-19 ont été dépistés parmi les participants venus de différentes villes de l’ouest de la France, à en croire un article de Ouest-France du 17 novembre.

Près de 190 personnes ont participé à un pèlerinage à La Chapelle-Montligeon, dans l’Orne, entre les 22 et 25 octobre et a provoqué une vague de cas  de Covid-19, relate un article de Ouest-France paru le 17 novembre. La préfecture de l’Orne précise qu’aucune demande d’autorisation préalable à l'événement n’avait été demandée.

Bien que l’organisateur du pèlerinage, la communauté de l'Emmanuel, affirme dans un communiqué paru le 19 novembre que tous les gestes barrières ont été respectés, plusieurs participants au pèlerinage ont été testés positifs au coronavirus après être rentrés chez eux «à Nantes, Rennes, Angers ou à Brest», détaille France Bleu Normandie.

À en croire un responsable de la communauté de l'Emmanuel cité par France Bleu Normandie, il pourrait s’agir «d’une dizaine» de contaminations ou «peut-être plus». L'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie qui a appris la tenue de l'événement de «façon tardive» est en train de mener l'enquête à ce sujet.  

«Une décision complexe»

Évoquant «une décision complexe», la communauté de l'Emmanuel a justifié son choix de tenir le rassemblement dans une note.

«Cette session s’est tenue en toute légalité. Il n’y avait aucune interdiction pour ce rassemblement, qui n’avait de surcroît pas à être déclaré en préfecture car la session ne se déroulait pas sur la voie publique ni dans un lieu ouvert au public (article 3 du décret 2020-1262 du 16 Octobre 2020)», y est-il expliqué.

L’interdiction des messes

Conformément à des nouvelles mesures de confinement visant à endiguer une deuxième vague de Covid-19 dans l’Hexagone, depuis le 29 octobre, il est interdit de se rassembler dans les «établissements de culte». Pour protester contre cette mesure, les catholiques de certaines paroisses ont organisé à partir du 13 novembre des manifestations «pour la messe» devant leurs églises fermées. 

Malgré la pression de l’Église catholique, le gouvernement a exclu lundi 16 novembre d'autoriser à nouveau les célébrations religieuses en France, tout en laissant espérer une reprise à partir du 1er décembre, avec des règles adaptées et si les conditions sanitaires le permettent.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Normandie, église, Covid-19, confinement, catholique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook