France
URL courte
Par
1218
S'abonner

Alors que les indices semblent se stabiliser dans l’Hexagone, le gouvernement envisage d’alléger le reconfinement pour les petits commerces, cérémonies religieuses et lieux culturels. Jean Castex a affirmé ce 20 novembre que la France était «sur la bonne voie».

«Nous sommes sur la bonne voie» concernant l’évolution de la crise sanitaire en France, a rassuré ce vendredi 20 novembre le Premier ministre en déplacement à Crozon (Finistère).

Évoquant le 1er décembre comme possible date de réouverture des petits commerces, Jean Castex a mis en lumière les conditions nécessaires à cette mesure.

Ainsi, ils pourront rouvrir «dès lors que les indicateurs sanitaires s'améliorent, c'est la première priorité». «La deuxième condition, c'est que dans ce secteur comme dans d'autres, les protocoles sanitaires soient adaptés, concertés avec la profession et je me réjouis de ce que en l'espèce, sous l'égide de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances et d'Alain Griset, ces protocoles progressent».

«Nous verrons la semaine prochaine dans quelles mesures autour du 1er décembre nous pourrons passer à une nouvelle étape», a précisé le Premier ministre.

Bar, restaurants et Black Friday

Alors qu’une réouverture pour un certain nombre de commerces non-essentiels, notamment de l’habillement et du jouet, est envisagée à l’approche du Noël, «il est hors question d'ouvrir les commerces avec des promotions et des indicateurs qui n'iraient pas dans la bonne direction», insiste Bercy auprès du Parisien. Un possible report du Black Friday est discuté au sein du gouvernement. Roland Lescure, président de la commission des Affaires économiques à l'Assemblée précise que l’allégement ne concernera pas les bars et restaurants qui ne rouvriront pas avant 2021.

Cérémonies religieuses

Quant aux cérémonies religieuses, actuellement interdites sauf les enterrements limités à 30 personnes et les mariages à 10, un conseiller souligne auprès du Parisien qu’«à partir du moment où [l’urgence sanitaire] s'améliore, la liberté de culte doit être le premier étau à desserrer». Il évoque également la date du 1er décembre.

Concernant la jauge autorisée, un membre du gouvernement table sur le chiffre retenu pour les enterrements, mais précise que «les réflexions sont encore en cours», car «c'est aussi une histoire de mètres carrés par personne et de protocole sanitaire très adapté».

Et la culture?

«Les Français ne comprendraient pas qu'on autorise à nouveau les messes et qu'on ne permette pas d'aller à nouveau au théâtre ou se rendre à une exposition», estime un ministre auprès du Parisien, et «politiquement, c'est même intenable».

Une question qui se pose également pour les acteurs du monde culturel. En effet, selon une députée, «on ne pourra pas avoir de jauge fondamentalement différente que celle accordée pour les cérémonies religieuses. Si on part sur 30, cela pourrait aider les tout petits théâtres, mais ce n'est pas cela qui fera rouvrir l'Opéra de Paris».

Selon les informations de BFM TV, Emmanuel Macron s'exprimera mardi à 20 heures concernant le reconfinement et la situation sanitaire dans l'Hexagone.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
Jean Castex, situation sanitaire, Paris, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook