France
URL courte
Par
Décapitation de Samuel Paty (111)
7519
S'abonner

La communauté enseignante a dénoncé la publication «déplacée» et «insupportable» de l’annonce de poste à pourvoir sur Pôle emploi dans le collège où enseignait Samuel Paty. L’Académie de Versailles l’a retirée tout en reconnaissant «une maladresse» de ses services.

Dimanche 29 novembre, l’académie de Versailles a indiqué via Pôle Emploi qu’elle recherchait un professeur d’histoire-géographie.

«L'académie de Versailles recrute professeur/professeure pour enseigner l'histoire géographie au collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine», indiquait notamment l'annonce tout en précisant «débutant [était] accepté».

Samuel Paty, tué par un terroriste, enseignait les mêmes matières dans le même établissement.

Le syndicat des professeurs SNES-FSU Versailles a exprimé son indignation en la qualifiant de «déplacée» et d’«insupportable» et a exigé son retrait.

«Une maladresse de nos services»

L’établissement scolaire a expliqué auprès de l'AFP qu’il ne s’agissait pas spécifiquement du poste de M.Paty. En outre, ses classes ont été réparties entre «deux enseignants expérimentés, titulaires et volontaires», a précisé le rectorat.

L’annonce a été supprimée quelques heures après sa publication:

«Cette annonce inappropriée est une maladresse de nos services. Elle a été retirée», a annoncé l’Académie. 

Une «honte»

Malgré sa suppression, une capture d’écran circule sur les réseaux sociaux «à vitesse grand V», se désole une enseignante de collège dans le Val-d’Oise auprès de Libération. 

Tout en estimant que c’est une «honte», elle rappelle qu’il n’est pas rare que les recrutements de professeurs se déroulent sur le site de Pôle Emploi ou sur le Bon Coin:

«Le vrai problème est là, cela donne l’impression que tout le monde peut être enseignant».
Dossier:
Décapitation de Samuel Paty (111)

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
Conflans-Sainte-Honorine, Pôle emploi, France, Versailles, collège, Samuel Paty
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook