France
URL courte
Par
3412
S'abonner

Une cinquantaine de gendarmes de la Vienne ont participé mercredi 2 décembre à un exercice antiterroriste au Futuroscope. Un hélicoptère et des drones ont été impliqués dans cet entraînement visant à neutraliser quatre «terroristes», selon La Nouvelle République.

La gendarmerie de la Vienne a été mobilisée pour participer à un exercice antiterroriste mercredi 2 décembre au Futuroscope (Vienne). Le scénario comprenait quatre «terroristes» et plusieurs fusillades. Une équipe de La Nouvelle République a été autorisée à filmer l’exercice.

Tout a commencé après l’appel d’une «touriste» du Futuroscope reçu par le centre opérationnel et de recherches de la gendarmerie de la Vienne (CORG): «Venez vite, il y a une fusillade!».

«Nous profitons de la fermeture du parc pour organiser cet entraînement. Au regard de la gravité des faits, on calibre l’intervention et on monte en puissance. Mais d’entrée de jeu, on engage beaucoup de moyens», a expliqué au journal le colonel François Bompas, chef adjoint des opérations.

L’arrivée des gendarmes locaux de la brigade de Jaunay-Marigny a été suivie par celle des pelotons de surveillance et d’intervention (PSIG) de Poitiers, Châtellerault et Montmorillon.

Une cinquantaine de militaires, un hélicoptère et deux drones

Au total, environ 50 militaires ont participé à cet exercice grandeur nature.

Un hélicoptère de Tours et deux drones sont venus en renfort.

«L’utilisation de ces moyens est systématique sur nos opérations», indique le chef d’escadron Nicolas Chartoire, commandant la compagnie de gendarmerie de Poitiers.

Bilan de l’opération: des moyens de transmission à améliorer en raison de la présence de zones blanches sur le parc, résume le quotidien régional, ajoutant que l’exercice était très réaliste avec quatre «terroristes» «neutralisés», des «otages» et des «touristes» fouillés.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
Tags:
exercices, gendarmes, Poitiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook