France
URL courte
Par
515159
S'abonner

La campagne de vaccination débutera dans un futur proche et, au mois de janvier, un million de personnes seront vaccinées en priorité, a annoncé le Premier ministre.

Gratuite pour tous, la vaccination contre le nouveau coronavirus ne sera pas obligatoire et commencera «dans les prochaines semaines», a annoncé le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse. L’État a versé 1,5 milliard d'euros dans ce domaine et ainsi le pays aura à disposition «un potentiel de 200 millions de doses, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes».

«Le déploiement de la vaccination se fera progressivement selon une logique simple: priorité sera donnée aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie», a-t-il expliqué.

Trois phases

Lors de la première phase en janvier, un million de personnes seront vaccinées en priorité, «ce qui correspond aux quantités de vaccins qui nous seront livrés qu cours du premier mois», a précisé M.Castex.

L'étape 2 durera dès février jusqu'au printemps. Pendant cette période, environ 14 millions de personnes avec un facteur de risque dû à l'âge ou à une pathologie chronique se feront vaccinées. Dès le printemps débutera la troisième phase qui concernera les autres catégories de la population, a-t-il résumé.

Les vaccins produits par Pfizer, Moderna et Sanofi sont au stade 3 de tests, a annoncé Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie. Les deux premiers vaccins qui pourront «obtenir une autorisation de mise sur le marché seront en partie fabriqués en France», a-t-elle indiqué.

«Monsieur Vaccin»

C'est l'immunologue Alain Fischer qui incarnera la campagne de vaccination en France, a appris BFM TV avant la conférence de presse.

Selon les informations du Collège de France, M.Fischer, âgé de 71 ans, est médecin et docteur en biochimie, spécialiste de génétique, d’immunologie et de pédiatrie. En 2010, il s'est vu décoré de la Légion d'honneur.

Le Premier ministre a en outre nommé les trois critères nécessaires à la campagne vaccinale -la sécurité, la transparence et la proximité- qui sera présentée au parlement par souci de «transparence» en décembre.

Tandis que l’environnement sanitaire «s'améliore» en France, les lieux de culte «pourront accueillir les fidèles avec une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux» à partir du 4 décembre.

Lire aussi:

L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Au Québec, les mesures sanitaires poussent des expats français à partir, «mais surtout pas en France!»
Moscou met en garde l’Otan contre des conséquences «imprévisibles» après l’incident avec la Royal Navy
Un TGV ciblé par des tirs à Marseille
Tags:
Olivier Véran, France, vaccination, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook