France
URL courte
Par
9333
S'abonner

Soupçonné de multiples fraudes et escroqueries au préjudice de l'État et d'organismes sociaux, un imam a reconnu la «totalité des faits» en garde à vue. Le montant de ces délits est estimé à 30.000 euros «pour l’instant», d’après Le Point. Il a toutefois été libéré le 3 décembre. L'enquête se poursuit.

Âgé de 45 ans, l’imam Hocine Drouiche, membre de la Conférence nationale des imams, fait l'objet d'une enquête ouverte par le procureur de Nîmes.

L’homme est soupçonné de multiples fraudes et escroqueries au préjudice de l'État et d'organismes sociaux comme la Caisse d'allocations familiales (CAF). D’après Le Point, «pour l’instant», le montant volé est estimé à 30.000 euros.

Alors que le religieux était en garde à vue prolongée au commissariat de la ville, il a avoué la «totalité des faits», selon Le Point. Néanmoins, l’imam a été libéré le 3 décembre. L'enquête se poursuit.

Obtenir la nationalité française grâce au mariage

À l’âge d’adulte, M.Drouiche est arrivé en France de la région de Skikda, en Algérie, et a pu obtenir la nationalité française grâce au mariage. Il s’est toutefois déclaré plus tard comme parent isolé avec huit enfants, auprès des organismes sociaux. Il a commencé à percevoir des prestations, et ceci en dépit du fait qu’il vivait en fait avec son épouse, comme l’a révélé l’enquête.

En outre, sur fond de crise du coronavirus, l’imam, «usurpant le titre de gérant d'un commerce de fruits et légumes sur les marchés», a reçu les subventions de l'État à hauteur de 1.500 euros par mois à plusieurs reprises, indique Le Point.

En 2016, le religieux se présentait comme le responsable des imams du Gard. Le conseil régional du culte musulman l'avait appelé à renoncer à ce titre en l’accusant «d’usurpation».

Prié de quitter ses fonctions

Hocine Drouiche, qui a exercé dans plusieurs mosquées de la région, a été prié d’arrêter ses fonctions «sans aller au terme de ses contrats».

«Ce n'est pas quelqu'un de foncièrement mauvais, mais il est instable», a tenu à souligner le président d'une association qui gère une mosquée où Hocine Drouiche a été imam.

Lire aussi:

Une rencontre entre Parly et son homologue britannique aurait été annulée sur fond de crise des sous-marins
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
La lettre envoyée par Darmanin à la maison d’édition Nawa
Un avion militaire s'écrase dans une zone résidentielle au Texas - images
Tags:
France, Algérie, escroquerie, imam
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook