France
URL courte
Par
Décès de Valéry Giscard d'Estaing (6)
694
S'abonner

Ce samedi 5 décembre, Valéry Giscard d’Estaing a été inhumé à Authon, dans le Loir-et-Cher. Ses funérailles se sont déroulées «dans la plus stricte intimité».

En conformité avec ses vœux ainsi que les exigences sanitaires, les obsèques de Valéry Giscard d’Estaing ont eu lieu «en tout petit comité», rapporte Europe 1.

​L’ancien Président, décédé à l'âge de 94 ans du Covid-19, a été inhumé «dans la plus stricte intimité» dans la commune d’Authon, dans le Loir-et-Cher. Entre 30 et 40 personnes ont assisté aux funérailles, selon RTL et l’AFP.

​«C’était un grand patron»

Le corbillard y est arrivé à 10h35 devant Anne-Aymone, son épouse, et ses trois enfants, Valérie-Anne, Henri et Louis. Ils étaient suivis par Geoffroy de Rocquencourt, le secrétaire de la Fondation Giscard.

«C’était un grand patron, quelqu'un pour qui l'on avait beaucoup d'admiration. Il est important que l’on puisse témoigner notre amitié à son égard et notre respect», a-t-il confié au micro d’Europe 1.

Valéry Giscard d’Estaing reposera auprès de sa fille Jacinthe qui est décédée en 2018 des suites d’une longue maladie.

Mort de Valéry Giscard d’Estaing

L'ancien Président français s’est éteint le 2 décembre 2020 dans sa propriété du Loir-et-Cher. D’après sa fondation, il est mort des suites du Covid-19.

Valéry Giscard d’Estaing était entré à l’Élysée à 48 ans. Avant d’être détrôné par Emmanuel Macron, il a longtemps été le plus jeune Président de la Ve République. Il avait inscrit son septennat sous le signe de la modernité, autorisant le divorce par consentement mutuel, dépénalisant l’avortement et abaissant de 21 ans à 18 ans l’âge de la majorité.

Dossier:
Décès de Valéry Giscard d'Estaing (6)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
Valéry Giscard d'Estaing, funérailles, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook