France
URL courte
Par
433288
S'abonner

Un Marocain et trois Algériens font partie de la première liste de 24 personnalités historiques que les autorités françaises vont honorer, indique le JDD. Emmanuel Macron avait promis d’établir un catalogue de plusieurs centaines de noms ayant contribué d’une façon ou d’une autre à l’histoire de la France. D’autres Africains y figurent également.

Lors d’une déclaration vendredi 4 décembre au site d’information Brut, Emmanuel Macron a promis de lancer une opération pour la constitution d’un catalogue national comprenant entre «300 à 500» noms d’éminentes personnalités françaises issues de l’immigration, afin de renommer des rues ou d’installer des statues en leur honneur. Le Journal du dimanche (JDD) a publié une liste de 24 personnalités déjà choisies dont des Algériens, un Marocain et d’autres Africains.

«Il y a toute une part de notre Histoire qui parle à une jeunesse qui est noire ou maghrébine, et ils ont leurs héros. Simplement on ne les a pas reconnus, on ne leur a pas donné une place», a affirmé le chef de l’État français.

Ainsi, en parallèle au projet de loi confortant la laïcité et les principes républicains, Macron a manifesté son désir de voir «une forme d’appel à la contribution collective [des historiens, ndlr]. Et qu’on ait 300 à 500 noms et qu’on ait ce catalogue d’ici à mars et qu’on en fasse des noms [de rues, ndlr] et des statues». «Notre histoire est la conjugaison de toutes ces histoires», a-t-il souligné.

 Des Algériens, un Marocain et d’autres Africains seront honorés

Aux côtés entre autres des acteurs de cinéma de renommée mondiale, à savoir Lino Ventura et Louis de Funès, ou du vulcanologue Haroun Tazieff, s’y trouve le soldat d’origine marocaine Hammou Moussik, qui a intégré en 1941 l’armée française à l’âge de 23 ans. Avec ses coreligionnaires, il a participé à la libération de la Corse au sein des Forces françaises libres (FFL), après avoir combattu en Tunisie contre les forces allemandes et italiennes en 1942. À la fin de la guerre, il a reçu sept médailles dont la légion d’honneur, la médaille militaire, la croix de guerre 39-45 avec étoile de bronze.

La même liste comporte également des Algériens. S’y trouve l’icône de la chanson kabyle Slimane Azem, le champion de la nage Alfred Nakache, le polytechnicien Chérif Cadi et le soldat Ouassini Bouarfa. Ce dernier était le seul étranger dans le premier commando français ayant débarqué le 6 juin 1944 en Normandie.

Par ailleurs, le père de la négritude Léopold Sédar Senghor et le président de l’Olympique de Marseille Mababa Diouf dit Pape font également partie de ce premier lot.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
mémoire, commémoration, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook