France
URL courte
Par
29134
S'abonner

Le ministre de la Santé a appelé les Français à ne pas recourir à l’utilisation abusive de tests Covid-19 avant les fêtes de fin d’année, estimant que cela conduirait à délaisser les gestes barrières. Selon lui, un tel afflux provoquera également l’engorgement des laboratoires.

Lors de sa conférence de presse sur la crise sanitaire du jeudi 10 décembre, Olivier Véran a mis en garde les Français concernant leur volonté de se faire tester avant de passer Noël en famille. Si cette pratique peut paraître «sur le papier, une bonne idée», il considère qu’elle pourrait plutôt s’avérer être un «danger».

«S’il vous plaît, n’utilisez pas le test comme une sorte de totem d’immunité, c’est risqué pour vous, c’est risqué pour vos proches et pour tous ceux qui auront réellement besoin de se faire tester, parce qu’ils sont malades symptomatiques ou cas contact avant la période de Noël», a déclaré le ministre.

Il a ensuite rappelé qu’un test négatif ne signifiait pas «qu’on n’est pas porteur du virus». Il craint ainsi que les gens «en confiance, se retrouvent à table, arrêtent les gestes barrières, ne portent pas de masque», tandis que le «virus est là et que le risque de transmission est réel».

Engorgement des laboratoires

M. Véran souhaite également éviter «l’engorgement des laboratoires des pharmacies, des médecins qui réalisent des tests», estimant que le pays ne serait pas capable de faire face à «10 ou 15 ou 20 millions de Français qui souhaitent se faire tester dans l’urgence».

Il conseille ainsi de ne se faire tester qu’en cas de «doute» ou avant une visite «auprès d’une personne vulnérable, comme en Ehpad».

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Frontières françaises, l’impossible souveraineté?
Tags:
épidémie, Covid-19, test, Noël, Olivier Véran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook