France
URL courte
Par
5343131
S'abonner

En tentant de mettre fin à un rodéo sauvage à Valenciennes (Nord), deux policiers ont été pris à partie le 13 décembre par une quinzaine d’individus. Les agents de police ont été frappés avec force et leur véhicule a été dégradé, selon le syndicat Alliance.

Le syndicat Alliance a signalé un «lynchage» à l’encontre de deux fonctionnaires de police à Valenciennes (Nord).

Dans l’après-midi du 13 décembre, ceux-ci sont intervenus afin d’empêcher un rodéo urbain. Une quinzaine d’individus s’en sont alors pris à eux.

«Les policiers ont été frappés et molestés, leur véhicule dégradé et du matériel volé», mais pas d’armes, a détaillé les faits auprès de l’AFP Arnauld Boutelier, secrétaire général adjoint régional d’Alliance.

Il a accusé les agresseurs d’avoir voulu «se faire des policiers, les lyncher».

Une vidéo amateur relayée sur les réseaux sociaux montre une partie de l’attaque. Un des agents est ainsi pris à partie alors qu’il essaye d’empêcher une dizaine d’individus de récupérer une motocross qui avait probablement été utilisée lors du rodéo.

La préfecture condamne l’agression

En condamnant «fermement» dimanche soir l’agression «lâche» visant les policiers, le préfet du Nord, Michel Lalande, leur a apporté son «soutien total»:

Les deux fonctionnaires, frappés, notamment à terre, à coups de pieds et de poings, ont souffert principalement d’ecchymoses. Le policier le plus touché a été conduit à l’hôpital, souffrant également de douleurs au genou. Il a déjà quitté l’établissement, selon France Bleu. 

Les agresseurs n’ont toujours pas été interpellés, mais une enquête est en cours.

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
Tags:
agression, lynchage, police, Valenciennes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook