France
URL courte
Par
269106
S'abonner

«Je suis en contact avec quatre terroristes depuis plusieurs mois», «sur le Coran, je vous jure que des bombes vont exploser». Âgée de 18 ans, une jeune femme a été interpellée à Mazamet (Tarn) et placée en détention provisoire après avoir tenu ces propos aux policiers, relate Actu 17.

Une jeune adulte de 18 ans a été placée en détention provisoire après avoir affirmé aux forces de l’ordre à Mazamet (Tarn) qu’elle était «en contact» avec des terroristes depuis des mois, rapporte Actu 17.

Intervention «banale»

Les faits se sont déroulés lors d’une intervention «banale» de policiers appelés pour un différend. En effet, une femme de 43 ans était importunée par deux personnes dans la rue du Moulin à Mazamet.

L’une d’elles, âgée de 18 ans et en voyant les fonctionnaires arriver, leur aurait déclaré: «Je suis en contact avec quatre terroristes depuis plusieurs mois, j’ai perdu mon meilleur ami de 15 ans et je vais le venger».

Les policiers ont essayé de la rattraper, elle aurait alors crié à plusieurs reprises: «Sur le Coran, je vous jure que des bombes vont exploser». Elle a réussi à prendre la fuite. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine.

Placée en détention provisoire

La femme a finalement été interpellée vers 22h30 à Mazamet puis placée en garde à vue. Mais lors de ses auditions, elle a refusé de parler et de s’exprimer face à un expert psychiatre.

Elle a été déférée au tribunal judiciaire de Castres mardi. Son jugement en comparution immédiate pour apologie du terrorisme a été reporté au 18 janvier prochain. Une nouvelle expertise psychiatrique a été réclamée par la justice. En attendant, elle est placée en détention provisoire.

Lire aussi:

L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
La Russie réagit à son exclusion du groupe d’experts sur le projet lunaire américain
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
Tags:
Tarn, terrorisme, Coran, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook