France
URL courte
Par
9403
S'abonner

Accusé de viols par plusieurs anciennes top models, Jean-Luc Brunel, proche de feu Jeffrey Epstein et fondateur de deux agences de mannequins, a été mis en examen pour «harcèlement sexuel» et «viols sur mineur de plus de 15 ans» puis écroué, a déclaré ce 19 décembre le parquet de Paris.

L'ancien agent de mannequins Jean-Luc Brunel, dont le nom est associé à celui du richissime Américain Jeffrey Epstein, décédé début août 2019, a été mis en examen et écroué pour «viols sur mineur» et «harcèlement sexuel», a annoncé le procureur de la République ce samedi matin.

Soupçonné d’avoir «organisé le transport et l’hébergement»

Il est aussi placé sous le statut de témoin assisté «du chef de traite des êtres humains aggravée au préjudice de victimes mineures aux fins d'exploitation sexuelle», a ajouté le parquet.

Le fondateur des agences de mannequins Karin Models et MC2 Model Management est soupçonné «d'avoir notamment organisé le transport et l'hébergement de jeunes filles ou jeunes femmes pour le compte de Jeffrey Epstein».

Cette mise en examen «matérialise la parole des victimes»

«C'est ce qu'attendaient les victimes depuis de longues années, pour certaines depuis plus de 30 ans», a indiqué l'avocate Anne-Claire Lejeune défendant de nombreuses plaignantes. 

Selon elle, cette mise en examen «matérialise la parole des victimes et donne du sens à ce qu'elles ont dit toutes ces années». Jean-Luc Brunel conteste les faits.

Le septuagénaire a été interpellé et placé en garde à vue mercredi à l'aéroport Charles-de-Gaulle alors qu'il allait s'envoler pour Dakar.

Enquête ouverte en 2019

Jean-Luc Brunel a été accusé de viols par plusieurs anciennes top models. Il est aussi soupçonné d'avoir repéré des jeunes femmes pour Jeffrey Epstein qui a été retrouvé mort en prison début août 2019.

Une enquête a été ouverte le 23 août 2019 et confiée à l'Office central de répression des violences à la personne. Elle a donné lieu à un appel à témoins et à des centaines d’auditions.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
viol, Jeffrey Epstein, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook